L'histoire d'une vie parmi tant d'autres...

Ce blog c'est mon carnet de bord!!! Mes passions, mes coups de gueule, mes anecdotes, mon exutoire parfois aussi...

23 avril 2009

Proverbe anglais...

Un cerveau vide est la boutique du diable.

Presque une vérité de La Palice mais surtout une image forte et une symbolique brillante!
Je vais pas revenir sur 2000 années d'histoire mais simplement citer quelques exemples : l'absolutisme sous l'Ancien Régime, "selon le bon vouloir du Roi" (ndlr, Louis XIV) ou nul ne remettait en question la parole du Divin, qui tenait son pouvoir directement du grand patron. Ah si, ces philosophes des Lumières qui ont aiguillé les véritables révolutionnaires du 18e siècle en se rebellant. L'embrigadement nazi, il y a moins d'un siècle parce que embourbés dans une crise économique sévère, un pacte avec le Diable en personne ne représentait aucun danger quand celui-ci s'est présenté. Cynisme exaltant de celui-ci, c'est de manière légale, avec l'accord du peuple qu'il a conduit sa terreur. Il savait parler et embobiner son monde, celui-là. N'a t-on pas parlé de "bourrage de crâne", ne suffit-il pas de lire Le joueur d'échecs de Stefan Zweig pour s'en convaincre... Les esprits vides, les faibles, se sont enfoncés dans la brèche en creusant leurs propres tombes. Bien sûr, il y avait aussi des esprits fins, mais là le débat s'exporte : c'était un choix raisonné en faveur du Mal.
Non, cette citation renvoie à tous les moutons qui suivent sans réfléchir le troupeau. Ces mêmes hommes et femmes qui sont récupérés avec une facilité déconcertantz par les sectes. Sans l'esprit critique, que tout Homme doué de raison, par opposition à l'animal, devrait posséder, sans ce Doute cartésien si bien décrit par le philosophe du même nom, l'Homme peut se perdre et se vendre à une quelconque force obscure. Cette absence de matière grise entre les deux oreilles, le Diable qui prend des formes diverses (dictateur, compagnon ou petite amie, patron, personne âgée, enfant démoniaque, enfant roi....) il aime tant s'y engouffrer...
Ce combat est donc quotidien, constant, sans repos. C'est un combat invisible, contre une force invisible mais éprouvante, vicieuse. Quel chance l'Homme a  t-il de pouvoir raisonner, de pouvoir mener une conversation réfléchie avec soi-même, ne reste qu'à espérér qu'il ne l'oublie jamais..
C'est un combat auquel nous sommes tous et toutes confrontées, tout au long de notre vie...
N'oublions pas : Un cerveau vide est la boutique du diable.

Posté par Mam'selle Marie à une heure indécente... - Commentaires [2]

Commentaires

    ohlaaaaa non là j crois que j pourrais pas lire ce post !!!
    déjà larguée à la 3e ligne
    il est 23h41 donc voir un chti peu fatiguée ou alors ........ah non j espere que mon verceau n est pas vide !!!!!
    bisou vais o dodooooo
    [Pingouin]

    Posté par joe, 23 avril 2009 à 23:43
  • mdr
    choupetta, dis moi, on se voit quand????
    bisous

    Posté par Marie, 24 avril 2009 à 12:19

Poster un commentaire