L'histoire d'une vie parmi tant d'autres...

Ce blog c'est mon carnet de bord!!! Mes passions, mes coups de gueule, mes anecdotes, mon exutoire parfois aussi...

10 mai 2009

Au revoir les loulous !

J'en parle depuis un moment, voilà le moment arrivé.
Ce blog je le ferme.

Par respect pour les personnes qui ont pu me lire, je m'explique.

J'ai commencé à publier des articles pour fuir, ce blog était un exutoire. Aujourd'hui je n'en ai plus besoin. Je crois avoir compris le leurre que je m'étais moi même créé... En m'exposant volontairement, je voulais me prouver que j'existais.

Mais j'existe, avec toutes mes qualités et tous mes défauts. Cependant, aujourd'hui, sans changer de personnalité car je suis comme on peut m'aimer ou me détester, je me remets en question parce que ces 24 dernières années, comme tout le monde, j'ai fais des erreurs, des bêtises et je pense qu'aujourd'hui, il est pas trop tard pour réparer.
Je suis bien dans mes pompes mais mon objectif dans la vie, c'est d'aller de l'avant, de gommer mes faiblesses, de corriger mes défauts, de grandir et j'ai pas besoin de m'afficher ici pour savoir qui je suis.

Je ne crache pas sur la soupe pour autant, ce site m'aura permis de sortir d'une tristesse infinie mais là où j'ai échoué, c'est dans ma construction, j'ai cru que je devais m'imposer sans jamais me demander si je faisais bonne route. J'ai eu tort et je m'en rends compte. Pour la première fois de ma vie, je vais vraiment moi me remettre en question et pas les autres. Arrêter de chercher l'erreur chez les autres!J'y aspire pour la première fois très sincèrement. Je ne vais pas me métamorphoser, ni devenir quelqu'un d'autre, je vais juste tout mettre en oeuvre pour m'améliorer.

Ca me déplaît de parler de moi encore une fois, pour inspirer je ne sais quel sentiment honorable mais fallait que j'explique pourquoi d'un jour ou l'autre, ce blog va cesser d'exister. Ce n'est pas une nouvelle mise en avant, et ne vous inquiétez surtout pas pour moi, je vais très bien. Je vais très bien parce que j'ai enfin quitté le monde des enfants, la sale gosse est en train de devenir une adulte et à l'aurée de ce nouveau chemin, piger que c'est en soi qu'il faut d'abord chercher (aide toi et le ciel t'aideras!), c'est un espoir pour mon avenir.

J'aimerai revenir en arrière, je ne peux pas. Je peux juste aller de l'avant et espérer réparer ce que j'ai cassé (éudes interrompues par exemple, peines que j'ai créée chez autrui en premier lieu au sein de ma famille et de ces personnes que j'aime et qui comptent dans ma vie, dans la vie quotidienne (courses, boulot...), moi qui me défend d'être respectueuse des autres, mais en fait pas tant que çà) parce que je sais que ma bonne étoile n'est pas loin.

Chacun a une bonne étoile mais peu de personnes la saisissent. J'ai eu cette chance de la voir passer, juste au bon moment, problème, je l'ai éloigné de moi, peut être définitivement, peut être pas, mais je continue de croire en elle et en ce bonheur.

Pleins de bonnes choses à tous.

La vie est belle, profitez-en....

Une petite touche d'humour pour rendre ce message moins solennel ? Aimez vous les uns les autres, aimez vous les uns dans les autres car si vous aimez vraiment, vous saurez user de votre regard critique d'abord sur vous-même : oui vous n'êtes pas parfait, oui, la position de l'étoile de mer ne lui plaît définitivement pas.

Bonne journée.

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

28 avril 2009

En vrac/En bordel/A califourchon sur l'ordre/ Le bronx/ Marie life.... no way....

14h40. Je viens de finir la constitution d'un dossier pour école et j'attends confirmation de mon homme pour les réservations sncf car ce week-end, nous allons en amoureux à Paname... une petite année que je le lui promets... mon Dieu, un an que j'y suis pas retournée... un an et un mois...

L'amour est difficile à croire, demandez-le à n'importe quel amoureux... [Yann Martel]

Je me prends un quart d'heure pour blogguer états d'âme et billets d'humeur dans un joyeux bordel de mots à tendance charivari.... tant pis pour ceux et celles qui se plaindront de l'absence de fonds et de structure.... j'écris pour évacuer.

Ma grande [il s'agit de moi!!!!] tu es gourmande de tout : le chocolat, la musique, l'amour, la vie....
(un des plus jolis copliments qu'on puisse me faire)

Marie dispersion...
Ce billet ne va ressembler à rien, j'y compte bien ^^

Puis révisions et médiathèque. Et poste, pour poster la paperasse. Et aller faire des photos d'identité, ne pas oublier, ne surtout pas oublier!!!!

Donc, ce week-end, c'est Paname... l'occasion de se recentrer sur nous. Un an qu'on s'aime...Déjà...
Le week-end d'avant (pas celui qui est passé, celui juste d'avant), j'ai passé mon dimanche en famille. Avec mon père, sa compagne, ma grand-mère paternelle, mon oncle, son épouse et ses enfants et ma demi-soeur et mon demi-frère dont je me sens très proche. En quelques mois, j'ai gagné tout un pan de famille, une quinzaine de personnes au bas mot... comme çà, presque tombés du ciel et je profite de chaque instant, de chaque moment, m'estimant heureuse et me félicitant de ce bonheur qui a frappé à ma porte grâce à ma mère et à mon beau-père. Un très bon dimanche, une première photo avec mon père, un vrai père avec l'instinct paternel dont je ne pensais pas me sentir si proche en si peu de temps... juste heureuse, elle est, la Marie!!!!

Une blague que j'ai faite hier, que je trouve très drôle (qui plus est, réaliste).En présence de deux personnes qui nous connaissent ma maman et moi.
"Hum, ma maman (mon chamallow... comme dirait Michael) et moi, une différence de taille. Ma maman, quand on la rencontre, on en redemande encore et encore. Moi, au bout de 5 minutes, on en peut plus". hihi

Bon, ok, desfois je peux ne pas être pénible....enfin, je suis sûre, si je m'applique, on peut trouver çà... ou pas...
Merde, faut pas que je dise çà... sinon Doudou voudra plus m'emmener en pélerinage américain!!!!! Oui, parce que cette année sera (enfin!!!) l'année de visite de New York (ensemble, j'y tiens!!!!) .... Why? Because les prix deviennent de plus en plus intéressants!!!

Mais Marie dispersion doit d'abord régler quelques détails pour son we en amoureux à Paris. Genre, une réservation sncf.... message subliminal pour Chéwiii qui n'a apparemment pas compris l'urgence de réponse de sms... mmmm en même temps, il a un métier, lui!!!
Bon, moi aussi je bosse!!!! Même que j'apprécie beaucoup mes collègues. Mais que ceci ne m'empêche pas de me concentrer sur mes concours et candidatures spontanées.

Et le week-end dernier, c'était les Artefacts à Stras!!!!! Un p****** de festival où j'ai pris un pied phé-no-mé-nal (lire article suivant, un peu plus structuré que ce torchon, sans queue ni tête).

Qu'est ce qu'une brebis sans tête ni queue? Un nuage....


Ce qu'il y a de plus difficile : le quotidien! [D'aussi loin que l'amour nous vienne, de Georges Dor]

Un festival (où on est allés entre neurones.... hum, vanne limite mais drôle...cf une petite blague sur le sujet) où on a beaucoup rigolé... beaucoup!!!! De très bons moments passés entre mecs+ moi qui feront de très bons souvenirs!!!
Je suis aussi retombée sur une copine de lycée, ce qui m'a fait super plaisir. D'autant que j'en ai retrouvé une autre via facebook il y a quelques temps. Et voir des personnes avec qui on a tellement déliré une époque, çà vous rebooste un moral!!!! bisous les miss, si vous passez par ici!!!!

Deviens ce que tu es, sans jamais te renier ou te perdre de vue.... [Bibi]

Bon j'ai des méchantes crampes d'estomac depuis ce matin. Un café. un peu de blog  et je file. Merde, 14h53, je viens de perdre 15 minutes sur le blog ^^à rien faire? non! A siroter un café, à déballer mes bonnes ondes et à me débarasser des mauvaises....avec un spasfon pour l'estomac...Et me voilà de nouveau en selle. Avant 15h05, je finis l'article sur le week-end musique et je tire ma révérence à quelqu'un qui compte... Un copain qui comprendra tout, en voyant cette photo qui représente un certain état d'esprit et qui devrait lui rappeler qu'il compte beaucoup même si on se voit peu et que je suis très heureuse de le savoir heureux!

n725670838_302928_978

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [3]

(...) J'aime beaucoup cette phrase (...)

Il est facile de tomber amoureux, mais difficile de tomber quelqu'un qui vous rattrape....

mail


Sourire.... Je suis tombée....seras-tu là pour me rattraper?....On dirait presque une chanson....Que je verrai bien s'articuler autour d'un air de musique qui ferait ding dang dong....

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

Un montage... ou une photo réalisée sans trucages... Je vous laisse seuls juges !

mail

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

23 avril 2009

Proverbe anglais...

Un cerveau vide est la boutique du diable.

Presque une vérité de La Palice mais surtout une image forte et une symbolique brillante!
Je vais pas revenir sur 2000 années d'histoire mais simplement citer quelques exemples : l'absolutisme sous l'Ancien Régime, "selon le bon vouloir du Roi" (ndlr, Louis XIV) ou nul ne remettait en question la parole du Divin, qui tenait son pouvoir directement du grand patron. Ah si, ces philosophes des Lumières qui ont aiguillé les véritables révolutionnaires du 18e siècle en se rebellant. L'embrigadement nazi, il y a moins d'un siècle parce que embourbés dans une crise économique sévère, un pacte avec le Diable en personne ne représentait aucun danger quand celui-ci s'est présenté. Cynisme exaltant de celui-ci, c'est de manière légale, avec l'accord du peuple qu'il a conduit sa terreur. Il savait parler et embobiner son monde, celui-là. N'a t-on pas parlé de "bourrage de crâne", ne suffit-il pas de lire Le joueur d'échecs de Stefan Zweig pour s'en convaincre... Les esprits vides, les faibles, se sont enfoncés dans la brèche en creusant leurs propres tombes. Bien sûr, il y avait aussi des esprits fins, mais là le débat s'exporte : c'était un choix raisonné en faveur du Mal.
Non, cette citation renvoie à tous les moutons qui suivent sans réfléchir le troupeau. Ces mêmes hommes et femmes qui sont récupérés avec une facilité déconcertantz par les sectes. Sans l'esprit critique, que tout Homme doué de raison, par opposition à l'animal, devrait posséder, sans ce Doute cartésien si bien décrit par le philosophe du même nom, l'Homme peut se perdre et se vendre à une quelconque force obscure. Cette absence de matière grise entre les deux oreilles, le Diable qui prend des formes diverses (dictateur, compagnon ou petite amie, patron, personne âgée, enfant démoniaque, enfant roi....) il aime tant s'y engouffrer...
Ce combat est donc quotidien, constant, sans repos. C'est un combat invisible, contre une force invisible mais éprouvante, vicieuse. Quel chance l'Homme a  t-il de pouvoir raisonner, de pouvoir mener une conversation réfléchie avec soi-même, ne reste qu'à espérér qu'il ne l'oublie jamais..
C'est un combat auquel nous sommes tous et toutes confrontées, tout au long de notre vie...
N'oublions pas : Un cerveau vide est la boutique du diable.

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

Nouveau souffle...

... pour mon ordi!!!

Il y a deçà environ un mois, mon HP s'est éteint... sans jamais se rallumer!!!!

Panique!!!!
1) je le paye encore, pendant 5 mois, à raison de 45 euros par mois (ndlr, crédit étudiant à l'époque pour 0 %)
2) je n'ai pas fait de sauvegarde, ces douze derniers mois
3) le disque dur semble mort de chez mort et j'ai non seulement les photos, cv, book de presse dessus, mais surtout le livre de la personne pour qui je travaille

Miss panic!!!!! Vous connaissez??

Mes hommes (comprenez Chéwi+ les potes de Chéwi) ont tout fait pour lui redonner vie!!!! Ils se sont vraiment démenés comme des bêtes pour la demoiselle catastrophe qu'on ne présente plus et qui réduit de moitié l'espérance de vie de tout appareil électronique par sa simple présence!
Des témoins divers et variés confirmeront!
hum, paraîtrait que je suis pas très soignée dès qu'il s'agit de conserver quelque chose en l'état... hum, légende, hein....mouarf!!!

Après des péripéties nombreuses, des rebondissements palpitants et des échecs cuisants, l'état de mon ordi semblait définitivement plus proche du coma artificiel que d'une amnésie partielle, suite à un traumatisme quelconque...
Dois-je préciser que quelques semaines auparavant, je l'avais fais tomber par terre, détruisant le lecteur cd- dvd et qu'alors, mon homme m'avait rappelé le but d'une clé usb : sauvegarder les données importantes avant que l'ordi ne claque...

J'ai donc mis la pression à l'une ou l'autre personne que je connais bien, voire intimement, et elles se sont vraiment défoncées pour m'aider et je les en remercie beaucoup. Malheureusement vous connaissez la ritournelle : l'ordi ne fonctionnait toujours pas, mais plus grave, les données sur le disque -que je devais récupérer absolument!- n'étaient pas récupérables!!!

Situation désespérée... sauf que la miss, parfois, elle a le popotin couvert de pennes, tagliatelles, tortellini... que sais-je et elle a réussi non seulement à récupérer les infos de son disque dur (infos essentielles, je le répète!) mais également son PC qui, de ce fait, a retrouvé une seconde jeunesse. "Pour combien de temps, çà c'est une autre histoire!!!!" Pfff, bande de mauvaises langues!!!!

Ceci mérite quelques explications et surtout un énorme coup de projecteur sur le génie qui a réussi ce petit miracle!!!!!

Près de chez moi, 10 rue Alexandre Geiger à Guemines, M. Patrick Jolivet a un magasin d'informatique (JPC informatique) et il s'est spécialisé dans la réparation, sur place, des PC de bureau et PC portables, avec bien sûr, son lot d'activités annexes ou complémentaires (on dira comme on veut), à savoir (liste non exhaustive) vente de logiciels, de matériel, réparations diverses, conseils....

Toutes les personnes que j'ai croisé les quelques fois où je suis allée chez lui sont sorties de son magasin avec une brassée, et je ne pèse pas mes mots, de compliments. Hier encore, quand je suis allée récupérer mon ordi avec un copain, une femme est rentrée chez lui pour le remercier du service rendu, lui promettant d'appeler Packard Bell pour manifester sa désapprobation quant à leur service après-vente, alors qu'ici, à Sarreguemines, le service et le SAV sont, et c'est pas moi qui le dit, irréprochables!!!

Je me suis donc fais aujourd'hui le devoir !!! de parler de ce monsieur sur mon blog, et ce, afin de lui rendre l'appareil en quelque sorte.

Bien que ma contribution soit très modeste, je tiens à la publication d'un publi-communiqué -appelons-le ainsi- car il est important de rendre à César ce qui est à César. Ce monsieur, la quarantaine passée, est non seulement très compétent mais aussi rapide (à chaque fois, moins de 24h) et particulièrement sympathique et gentil. Il est passionné par ce qu'il fait et aussi, commercial, dans le bon sens du terme, il n'essaie pas de vous arnaquer, se montre très à l'écoute et définitivement très professionnel. Enfin, information complémentaire, qui vaut son pesant d'or dans notre société de consommation que l'on dépeint chaque jour comme en crise économique avec une significative baisse du pouvoir d'achat, il pratique des prix tout à fait abordables et corrects!

Donc, pour en revenir à mon histoire.

La semaine dernière, je lui ramenai en dernier recours mon disque dur. Et en moins de deux heures, il a réussi à me récupérer tout ce que j'avais sur l'ordi: photos, cv, book, articles de presse et surtout le livre sur lequel je travaille. Un OUF de soulagement. Un bisou aussi!!!! Ce dvd me sauve la vie!!! Ce monsieur me sauve la vie!!! Déjà j'alerte tous les copains qui sont surpris et soulagés de savoir que tout se termine bien et enregistrent , je l'espère, le nom de mon sauveur que d'ores et déjà je leur recommande si un problème x devait survenir un jour ou l'autre dans leurs vies respectives.
Pour parler budget, comptez pour la sauvegarde 30 euros! Que 30 euros!!!! avec, j'ai eu de la chance, un geste commercial. Mais voilà, il a le matos pour les cas mêmes très compliqués et il sait de quoi il parle. C'est donc très largement mérité

Je lui explique alors que mon ordi est bon pour être jeté à la poubelle et d'un commun accord -il semble plus optimiste que moi, "j'adore les défis", m'aura t-il dit-, je lui promets de ramener le cadavre  (en sachant que mon PC était en état de décomposition avancée,  puisque l'autopsie obligatoire pratiquée par mon homme pour tenter de sauver ce que l'on pouvait sauver, en aurait découragé plus d'un).

Deux jours plus tard, je lui ramène donc la bête... avec une petite boîte pour les vis, bien évidemment mélangées. Il m'avouera que ce fut probablement la partie la plus difficile car chaque pièce a une place bien définie et lorsqu'il démonte un ordi, c'est toujours avec méticulosité, précision et rigueur. Challenge d'envergure donc!!
Le lendemain il m'appelle. Délicieuse bonne nouvelle, il m'annonce un devis et se propose de me réparer l'ordi pour 145 euros. Deux minutes de réflexion et je dis "feu patate"!!

Je lui parle de mon graveur, lecteur cd-dvd mort....il va voir ce qu'il va faire... sans m'exploser le budget, en sachant que 145 euros, je trouve çà largement raisonnable pour le défi qu'est celui de faire revivre un cadavre en décomposition avancée.

Je vous avoue que j'étais quand même un peu sceptique....

Le lendemain, je retourne chez lui. L'ordi s'allume. Il m'a récupéré un disque dur d'occas avec la même config' , l'autre étant pété. Ce qui lui a permis de faire un "ghost"  de mon ancien disque. En clair, pour les néophytes comme moi, çà permet de retrouver son ordi exactement comme on l'a quitté, avec ses photos, documents... et même ses mails Thunderbird, ses marque-pages firefox....et cerise sur le gâteau, le lecteur-graveur de nouveau en état de marche, avec les hauts parleurs intactes... le tout, sans me facturer un euro supplémentaire!!!

Excusez le manque d'euphémisme, mais moi j'appelle çà tout simplement un génie!!!!

Franchement, j'ai un homme, et deux trois copains super calés, dont un ingénieur informatique accessoirement un de mes meilleurs amis, que je ne manquerai pas d'embêter à nouveau quand X programme ne marchera pas, quand X logiciel plantera mais pour tout autre problème plus sérieux, voire pour l'achat d'un nouvel ordi (dans un futur plus lointain que proche) c'est par lui que je passerai. Même si je peux passer par la case "chéri-amis", je ferai travailler ce monsieur, dans la limite de mon portefeuille, foi de Marie (euh, mon avenir de chômeuse-journaliste... étant quelque peu incertain) car il le mérite !!!!

Si, à ma modeste échelle, je peux  lui fournir une petite pub supplémentaire, (blog et bouche à oreille), c'est avec plaisir mais surtout sincérité que je le ferai.

C'est donc un commerçant fort sympathique que j'ai rencontré età qui je souhaite prospérité et pleins de clients. En fait, je le comparerai à ces petits artisans qui travaillent encore de leurs mains alors que les grands groupes industriels mangent la grosse part du gâteau et j'essaye de faire partie de ces personnes, qui préfèrent enrichir les petites fourmis de l'ombre, avec le sentiment d'avoir contribué à la non-disparition d'un savoir-faire et la satisfaction d'un résultat impeccable, plutôt que gaspiller mes sous et mon énergie à droite et à gauche!!!!

Encore merci M'sieur Pat!!!
Quant à vous, les garçons!!!! Merci pour la patience!!!! Vous êtes des z'amours de chéri et d'amis!!!! Et je ne parle même pas de Doudou qui a voulu me prêter son mac laissé à l'abandon pour cause de mauvaise chute, de mon père qui s'est proposé de m'en faire parvenir un d'occas ou de mon chéri qui m'a laissé avec son ordi, non sans quelques inquiétudes!!!!

Histoire de prolonger l'espérance de vie de mon ordi qui a le mérite, il faut le lui reconnaître, de me survivre, je me suis attelée à un petit nettoyage interne... comprenez par-là, sauvegarde et classement des donnés et suppression de tout ce qui venait polluer son efficacité!!!

Et je le redis, pour tout problème, conseil ou achat informatique, faîtes-moi plaisir, accessoirement confiance, et rendez-vous chez M. Patrick Jolivet, alias JPC informatique 10, rue Alexandre Geiger à Sarreguemines.

A la limite, pendant le temps de réparation, vous passerez chez moi à l'appart et on se boira un petit expresso ^^

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [5]

22 avril 2009

[...zzzzzzzzzzzzz /!\ grrrmouafgrzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz...]

Je rentre. Je vais dans la chambre. Il dort. Un pied dépasse. Je lui fais un petit bisou-discret-. Enfin, je tente....Parce qu'à peine ma bouche effleure t-elle sa voûte plantaire que le pauvre tressaille d'effroi. Je l'ai effrayé..... silence... Il se rendort.
Reste maintenant à ne pas le réveiller, lorsque je le rejoindrai d'ici deux minutes.

J'ai écrit un post qui normalement -chronologiquement, j'entends- trouverai sa place avant ce post-ci. Il parle un peu de tout, mais la flemme de le relire pour les fautes et le niveau de compréhension générale, parce que fatigué, on a vite fait de perdre en clarté.
Bon, je le posterai demain.

Au moment où je dis çà, je pense à là où j'étais il y a un an. En Turquie. Un voyage magique!!!! Là, je me souviens de cette pause déjeuner dans ce restaurant typique, dans la verdure la plus totale. De cette crique, le premier jour. De la chèvre rouge. Des serveurs. De la serveuse. Des soirées au bar de l'hôtel jusqu'à pas d'heure. Ambiance boîte de nuit ou Rio de Janeiro lol. De ces paysages, de ces saveurs, de cette douceur de vivre. De cette ville. Antalya typique. De ce lagon. De cette barque. De ces personnes. Des montagnes de Pamukale....
Quels merveilleux souvenirs...
je vais m'endormir sur ces belles pensées!!!

Cette année, c'est Paris (3 jours), Irlande -que j'attends avec impatience- et soit France (Rochelle) soit Espagne, peut être Italie (Milan, un we) voire Praque (si vraiment...) mais aussi NYC ...alors la Turquie pas tout de suite mais quel souhait, celui de pouvoir y retourner un jour.
Il paraît que les voyages forment la jeunesse!!!

Sur ce, bonne nuit les loulous!!!! Faîtes de jolis rêves....

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

15 avril 2009

Petite déclaration effrontée à l'homme qui enchante ma vie...depuis bientôt un an...

Pourquoi je l'aime Lui et pas un autre???
Les réponses sont nombreuses...
A vrai dire, tous les jours m'en viennent de nouvelles et tous les jours je me rappelle de celles qui  font que l'alchimie opère si bien...

Avant de partir ( à pied! ) et de repartir (juste après! ) dans mes révisions (hum, j'ai quasi fini le Livre à Pujadas, c'est aussi un sujet d'études, dans un sens....) je me livre à une petite ébauche de réponses, tricotées (oui, je sais, on dit cousues, mais moi je préfère dire tricotées!) non pas à l'or blanc ou au parfum fleur bleue, mais définitivement imbibées de cette certitude qu'il est depuis quelques temps maintenant, l'Enchanteur de mes journées et de mes nuits...

Des réponses qui me viennent comme çà, aujourd'hui, maintenant.

Je l'aime, parce que la nuit quand je tousse à cracher mes poumons (allergie au pollen qui vire asthme), il ne bronche pas (...sans mauvais jeu de mots, hihi), il me prend dans ses bras, me caresse l'épaule ou le haut du crâne et soupire pour moi.
Je l'aime, parce qu'il a des lectures intelligentes et diversifiées. Comme par exemple, en ce moment, dans un endroit original mais certes propice à une lecture concentrée, il savoure, j'espère avec délectation  le bouquin sur Klimt que ma moumoune m'a ramené pour Pâques (étant une admiratrice du peintre, depuis le plus jeune âge et de ce tableau Le baiser qui depuis tout aussi longtemps, égaye les murs de ma chambre).
Je l'aime, parce que fatigué par des nuits de folie (hum...) et déjà couché, en train de mater la télé, il accepte de se relever pour me bidouiller un truc sur l'ordi; dont l'urgence pressante ne s'est pas encore fait sentir. Il ne râle pas, certes moins bavard que d'habitude (mais aussi parce que je lis Pujadas ^^), il tente, essaye et réussit avec une clope au bec.
Je l'aime, parce que ses réveils sont toujours doux, et ses bisous du matin -que çà soit au lit, si je suis encore endormie, sur le pas de la porte ou pendant que je mange ma tartine-  toujours intacts et amoureux.
Je l'aime, parce qu'il m'engueule si je ne l'embrasse pas avant de partir de l'appart ou à la fin d'une conversation.
Je l'aime, parce qu'il sait aussi me faire tourner en bourrique, quand il le veut. Parce qu'il ne cède pas à tous mes caprices d'enfant unique pourrie gâtée (pour reprendre son expression... parce que soyons bien clairs, je ne suis pas du tout de cet avis ^^) Et étant probablement plus mûr que moi (encore que çà reste à prouver, disons plus vieux donc plus expérimenté....gniark gniark....) il sait m'apaiser ou m'enflammer, selon son bon vouloir, (tiens, çà me rappelle l'expression de notre roi-Soleil... toute allusion serait bien sûr fortuite gniark gniark bis!!!) avec une nonchalance que je lui envie.
Je l'aime, parce qu'il me connaît... et je l'aime parce qu'il sait qu'il en a pas fait le tour de sa Marie ^^
Je l'aime, parce qu'il aime me surprendre, parce qu'il sait me surprendre et m'étonner de jours en jours!
Je l'aime, parce qu'à ses côtés, la vie n'est pas triste. Soit disant que ce serait réciproque, pff, où va t'il chercher çà? ^o^
Je l'aime, parce qu'il sait faire la roulade arrière sur le lit et parce qu'il sait écrire cent, vingt et mille correctement ^^
Je l'aime, parce qu'il est passionné de moto, que ce soit sur sa R6, beau comme un Dieu, dans mon salon avec le grand prix GP qui passse à la télé, ou lorsqu'assis sur le rebord du lit, il me raconte sa ballade en brèle avec tous les détails... les yeux brillants
Je l'aime, parce que même si çà me fait mal de le reconnaître, il me met en face de mes contradictions.
Je l'aime, parce qu'il est intelligent, épique, drôle, cultivé, doté de répartie, cynique aussi, observateur et pertinent.
Je l'aime, parce qu'il aime rire.
Je l'aime, parce qu'on s'améliore mutuellement (euh, plus lui que moi, hein, çà va s'en dire, hihi, à mes côtés, on ne peut que s'améliorer, non?).
Je l'aime, parce qu'il se joue de mes petits défauts, MMF étant sa nouvelle expression (Doudou, çà va te plaire!!!) Par MMF comprenez Marie Mauvaise Foi.
Je l'aime, pour la manière dont il parle de moi "en substance, dispersée, tête en l'air... mais avec un grand coeur" (bouuuuh, j'aime pas parler de moi en 'bons termes' surtout que je pense qu'à ce niveau là, faut encore que je m'améliore. Mais voir qu'il me perçoit comme çà, comme celle que j'espère devenir... çà me rend heureuse)
Je l'aime, parce qu'il me fait sourire, mon Beau sourire à moi !
Je l'aime, parce qu'il arrive à me supporter au quotidien, çà compte????
Je l'aime, parce qu'il déteint sur moi avec ses "Laisse-moi tranquille" et le petit ton malicieux qui va avec, tandis que je déteins sur lui (à son grand désespoir, je dois bien l'avouer... surtout quand il cherche pendant une heure ses affaires...)
Je l'aime, parce qu'il a une très belle âme !
Je l'aime, parce que c'est Lui et personne d'autre!!

A tout de suite mon Coeur, sur la terrasse d'un café ou n'importe où, du moment que c'est après 16h (le temps qu'il me faut pour régler tout mon bordel... flûte, je suis déjà à la bourre) et que c'est ensemble.

Toi+Moi c'est Nous ...

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

Bonne nuit les petits...

Merde... déjà minuit passé.
Déjà que je dors pas super en ce moment, rapport au fait que je passe ma nuit à tousser (allergie au pollen, pic d'activité ^^ouuéééé), je sais pas pourquoi mais quelque chose comme mon petit doigt me dit que je vais avoir du mal à me réveiller, demain matin. Problème : non seulement, j'ai pas sommeil, mais en plus je pète la forme et envie de commencer un million de choses. Hum, la preuve, je bloggue. Marie dispersion, it's my name... what else.... Bon, allez, on se raisonne, je vais aussi aller me coucher.

Bonne nuit à vous tous, mes petits internautes -insomniaques ou pas ^^.


n725670838_1457650_7484931


Lui, je l'aime...mais d'une force....mes aïeux, d'une force....


Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

David Pujadas -Vous subissez des pressions?

Quand je passe devant une librairie, c'est comme devant un magasin de chaussures, je peux pas m'empêcher de rentrer et de sortir les bras chargés!!!!

************

Trêve de plaisanteries... plus ou moins douteuses.

Ce soir, j'achetais le livre de David Pujadas (ndlr, pour les extra-terrestres qui vivent sur la planète Mars, le journaliste présentateur vedette du 20h sur France 2... que personnellement, j'admire pour son professionnalisme et la qualité de ses journaux même s'ils ne sont pas seulement représentatifs d'une seule personne mais de toute une équipe) et à presque minuit, je terminais un livre commencé moins de deux heures auparavant.

Comme je ne l'ai pas encore entièrement dégusté (j'ai pas peur d'employer un terme si pompeux car le livre est une référence  pour la journaliste en devenir que je suis... ex-journaliste... ancienne journaliste en reconversion... euh, je sais plus trop comment dire, mais vous avez saisi l'idée!!! ), je reviendrai plus en détails sur le sujet, quand le temps me sera donné, car là tout de suite, faut que je lâche ce bouquin pour aller me coucher (demain, les amis, réveil comme tous les Français!Enfin, presque tous, hein Nico...mdr!!!)

Ce bouquin se lit facilement mais il est absolument passionnant, du début à la fin.

Situation cocasse, hasard de la vie, il met en exergue toutes les problématiques qui ont fait le débat, la veille, entre un pote et bibi (euh, un débat sur les "journaleux" qui évidemment a éveillé ma fougue et titillé bon nombre de mes arguments et conceptions  sur le métier). La personne en face avait du répondant, et sans lui donner à 100 pourcent raison (je pourrai pas, ce serait contraire à ma conception du métier,ou du moins contraire à la manière dont j'aimerai exercer mon métier dans l'avenir), il a soulevé des questions pertinentes et je pense que bon nombre des développements du dit bouquin pourrait l'aider à comprendre ce que j'ai tenté de lui démontrer avec véhémence la veille.

Je crois dans le journalisme, j'adore la frénésie haletante, corollaire de ce métier, l'effervescence qui règne dans la tête d'un "journaleux", toutes les contradictions, obligations et idéaux de cette catégorie de métier. Pour moi, c'est le plus beau métier du monde et la curiosité et la passion semblent bel et bien motiver ce journaliste que depuis toujours je respecte pour son travail mais qui me paraît un peu plus proche, aujourd'hui, grâce à ce bouquin, incroyablement bien rédigé.

Alors, oui, je peux vous le préter mais annotations et stabilo jaune ne devront pas vous décourager.

Sublime bouquin sur le journalisme qui "contextualise"(copyright Pujadas) toutes les divergences du 20 heures, grande messe du PAF par le passé, aujourd'hui souvent objet de critiques acerbes...et plus généralement du journalisme dans toute sa splendeur.

C'est franchement un ouvrage très réussi et avec le peu d'expérience que j'ai,  je constate avec bonheur que c'est tout à fait ma vision de la profession!!!
Chaton, met tes lorgnons, ce bouquin, je vais te le prêter et tu le liras avant Werber ^^!!!!

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [1]

14 avril 2009

Dois-je commenter...

Sans_titre

Chaton. Rapport au fait que je suis une piplette....

"Non, Marie, t'es une foreuse"

...Rapport au trou dans le crâne que j'arrive à faire aux gens...
Toutes les personnes (famille et amis en première ligne) à qui je rapporte cette anecdote rigolent franchement...

J'assume... pas tout le monde peut se prévaloir d'un tel sobriquet. Merci Chaton!!!

n1269336562_376712_4457953

ET TOC!!!!

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

13 avril 2009

La citation du jour (source Evene)

La confiance en soi est la clé du succès...

Rien de nouveau à m'apprendre, me direz-vous... mais il est parfois bon de se rappeler certaines vérités de La Palice.


Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

09 avril 2009

Un coup de coeur

Y a quelque temps maintenant, nous sommes allés voir Last chance for love, l'occasion de découvrir le groupe Kitty Daisy &Lewis  : un groupe qui monte et qui dépote!!

Petite pépite musicale oscillant entre jazz, folk, country. J'adore!!!

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

Révisions ou comment ravaler sa fierté...

Voilà des années que  j'écris mille, cent et vingt sans "s" à la fin, convaincue de l'invariabilité de ces mots!!!
Hier, dans un QCM (entraînement en vue des concours), 3 questions sur l'accord du nombre, 3 erreurs!!!
-Quoi, comment se fait-ce????
Je regarde donc sur le net les règles orthographiques (au passsage, je découvre un site bien sympa du Figaro pour les questions de grammaire, conjugaison et orthographe, particulièrement appréciées des esprits tordus rédacteurs des  concours d'entrée....grrrr!! L'adresse : http://www.leconjugueur.com/frlaconjugaison.php)
... et je découvre avec horreur et consternation (sincère) que depuis des années, je me plante mais alors sur toute la ligne quant à la bonne écriture des nombres!!!
Dégoûtée j'étais.
Chéwii, lui, connaissait la règle et moi, poupoupou, je m'étais fais mes propres règles de grammaire ces dix dernières années!!!!
Du coup, j'ai recopié et assimilé les règles!

***Petit rappel ******
Mille invariable
Vingt et cent prennent la marque du pluriel si multipliés et pas suivi d'un nombre!
Deux cents
Deux cent trente
Deux cent million! ben oui, million c'est un nom commun!

Pff, la grammaire française la plus complexe qui soit!!

Morale : Chériii, faut que je fasse plus souvent des chèques, ben oui, pour apprendre à écrire les nombres en toutes lettres....Dorothée, Dorothée : shopping!!!
^^

Autre désillusion du même genre qui va faire mourir de rire mon Doudou, puits de culture à lui seul, qui s'amuse toujours à me reprendre (à juste titre), sur mes approximations nombreuses de la langue française!
Et ce qui va suivre est une honte phénoménale pour celle qui se définit comme une littéraire!!!
Bouuuuuuh!!!!!!! Vous avez le droit de hurler!

Toujours dans le même questionnaire : qu'est ce qu'un maki? je réponds un buisson touffu.
Et ben c'est faux! C'est un primate!

Chéwiii rentre au même moment, je lui fais part de ma découverte. Ah ben çà me rassure, il répond comme moi. Il tilte et me regarde en disant "attends, çà s'écrit comment? " et là, les cloches résonnent, je tilte, effectivement l'homonyme maquis signifie buisson touffu mais le maki c'est bel et bien le mammifère de la famille des singes!

Bon, ben y a pas de quoi être fière Marie!!!! Quant à toi Chéwiii, tu me plais! Toi qui reconnaît volontiers que l'ortho c'est pas ta matière préférée, eh ben, tu m'as une nouvelle fois cloué le bec et comme çà, tout simplement, avec modestie et le sourire!!!!

En attendant, je me prends une belle claque...
Euh, je crois que je vais réviser les règles de français, maquis c'était un oubli, dans un récit, je l'aurai écrit ainsi, mais la règle des cent, ouah, laissez tomber, ri-di-cu-le I am!!

Et sur ce, je retourne à mes révisions, m'sieurs dames, belle journée à vous tous!!!!

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

Entre le coup de gueule et la consternation... à mi-chemin entre l'horreur et le désenchantement...

Rappel : je suis une fille... une vraie de vraie, avec pas une once de masculinité... qui dit fifille, dit un peu prout-prout (j'assume) càd qui n'aime pas les pets, ne raffole pas des rots, ne demande pas après des pratiques scato, etc

******************

Comme beaucoup de mes congénères féminines (également certains hommes : parce qu'il y en a qui ont aussi horreur de çà!!!!), voir un homme se curer le nez au volant (ou à tout autre moment, mais au volant je trouve çà carrément dégoûtant, parce que l'ignoblinie se passe à la vue de tous!) me donne des hauts -le-coeur!

Et bien j'ai trouvé le féminin de ce geste peu ragoûtant (ndlr, sans mauvais jeu de mot par rapport à ceux qui en plus de se curer le nez, goûtent leurs déjections en s'auto-félicitant!).
Et j'éprouve de la honte, ni plus, ni moins, d'appartenir en ce jour à la classe féminine en déperdition...pour parler comme nos grands-parents, par le passé, les femmes étaient certes brimées mais elles avaient  une certaine retenue, un minimum de classe.... et la preuve par A+B aujourd'hui que cette distinction sexuelle est en perdition.

Donc le féminin de se curer le nez au volant, c'est s'écraser, s'exploser, s'ouvrir un bouton, un spot, un pustule à la vue de tous, devant le miroir de son rétro intérieur, au feu rouge!!!!!
Outrée j'étais!!!!

La nénétte très classe -enfin comme la majorité de la classe moyenne la définierait - (vous savez, ce genre de nana qui porte des lunettes  XXL siglée et même en plein hiver quand il fait gris et moche, cette même fille qui a toute l'année, dès le réveil à en croire ses conversations, une chevelure impeccablement lissée, cette femme qui roule en décapotable dès les premiers bourgeons... et avec les cheveux qui tiennent, à croire qu'elle s'est renversée la bombe de laque sur la tronche... bref, vous en connaissez tous et toutes des comme çà!!!!) se regarde dans le rétro, s'approche du miroir, prend une mine horrifié et avec ses onfles french manucurés commmence à se trifouiller le comédon disgracieux qui a trouvé sa place sur le menton en galoche de la demoiselle!
Mesdames, vous ne pouvez pas attendre d'être dans l'intimité de votre salle de bains?? ! Car c'est précisément le genre de choses que nous (et eux aussi) ne voulons pas voir!!!!

||Voilà un petit post en faveur de l'égalité homme-femme!!!!!
^o^

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

08 avril 2009

Pause musicale, par belle journée de printemps

En surfant sur le site d'un copain, Franck, un saxophoniste de génie, j'ai découvert "une pépite musicale"  que je m'en vais de ce pas, partager avec vous!


stand by me - version
envoyé par Channel_Zero

Au passage, j'en profite pour un petit coup de projo sur le blog "participatif" (ndlr, qui exige donc  fréquentation et commentaires) de Franck, ce saxophoniste-chanteur-compositeur, dont le talent n'est plus à  prouver et qui se forge une belle réputation dans le secteur et ailleurs, via les milieux de jazz, blues et funk.
Pour l'avoir déjà vu plusieurs fois en concert, il dépote!!! et pour avoir très récemment visité son nouveau site, il est de mon devoir de bloggeuse de parler de ce jeune homme qui gagne à être connu!

Belle route à toi !
Et à vous tous, belle balade musicale !

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

03 avril 2009

Houston, we have a litte problem...

...partagée, tiraillée, embêtée, songeuse ....

Voilà comment je me sens, vis à vis de ce blog et de mes lecteurs/trices ( tiens, question : je me suis toujours demandée si le lectorat était plutôt féminin ou masculin....)
J'annonce la prochaine fermeture du blog, de manière officielle (ici), aux copains (qui m'écoutent parler, sans me croire), à mon père (qui, comme ma mère, ne serait pas contre un peu plus de vie privée me concernant... en même temps, tous mes potes m'appellent l'Exhib et je dois avouer que je m'y reconnais un minimum....) et d'un autre côté, j'arrive pas à m'y résoudre.

J'ai bien essayé de faire un autre blog (je parle pas de celui qui me servira peut être un jour comme d'une vitrine pour la journaliste que je suis, non d'un autre qui serait la continuité de celui-ci) et le principe 'changer de décor' me tente grandement, simplement, j'arrive pas à me taire... en même temps, c'est pas exactement la finalité première d'un blog, vous me direz.... Ce que je veux dire, c'est que, c'est sûr, j'arriverai  à le structurer un minimum et à l'enrichir (parce que celui ci ne fait plus qu'office de journal intime et çà, çà me soule!) mais sans y mettre des tranches de vie avec anecdotes, coups de gueule et photos, c'est impossible : j'y arriverai pas. Alors définitivement, je vais laisser ce blog se mourir, vous filer une nouvelle adresse dès que je serai satisfaite de la nouvelle interface,  mais je resterai dans le même esprit tout en l'enrichissant.

En attendant, je bloggue encore un peu et je termine la boucle d'une aventure extraordinaire commencée il y a deux ans environ. Euh, je le répète, paniquez pas, je reviens, toujours dans le même esprit mais avec, je l'espère, plus de trucs intéressants à blablater. Mais c'est vrai que je ne sais pas quand exactement.

J'ai toujours eu une vie un minimum trépidante, n'en déplaise à certaines mauvaises langues qui viennent m'agresser anonymement (belle preuve de courage) et me menaceraient presque sur ce blog (au fait, je ne crains pas les menaces) En effet, j'aime quand çà bouge -même si ce que je fais à mon niveau peut paraître minable pour d'autres, l'essentiel pour chacun c'est d'y trouver son compte-, j'ai toujours trente six mille trucs à faire  mais en ce moment, je suis de nouveau à fond dans les révisions.

Oui, alors, aux dernières nouvelles de la vie trucculente -pas tellement, en fait- de la miss, j'ai démissionné de mon deuxième boulot pour en commencer un autre, je continue le premier taf et courant juin, je présente un bataillon de concours! Hallucinant, même pour intégrer une LP (licence professionnelle) il faut satisfaire à un concours d'entrée! J'hallucine! Bref, j'ai mes parents, ma famille, mes amis qui me soutiennent et j'aimerai ne pas les décevoir, donc en gros le matin, je bosse, l'aprem je révise et les we en soirée, je fais la fête. Mais je bouffe littéralement de la méthodo, de l'actu en pagaille, de l'info... et le pire, c'est que je suis même pas sûre que çà va payer. Mais comme je suis résolument optimiste comme nénette, je me dis que çà va passer, que c'est écrit et que de toute manière, je vais tout faire pour... voire même plus!

Sereine, décidée, en accord avec moi même... concernant ce blog.
Euh? pourquoi déjà j'ai commencé à écrire cet article?
lol

Peut être pour me détendre après avoir ingurgité 20 pages d'affilée du très sérieux quotidien Le monde.
Précision : maintenant quand je bosse, je coupe systématiquement la sonnerie de mon portable, msn, facebook et mes mails sinon je me disperse.

Et quand je me connecte à msn, deux secondes, alors que j'y suis plus que très rarement, çà donne çà...

Sans_titre

... mais c'est pas que propre à ma trombine, c'est pour tout le monde pareil. Tu déboules sur msn, pour peu que t'y sois pas retourné depuis un bail et tu te vois assiégé de conversations. Je dis pas, çà fait plaisir de parler avec certaines personnes, mais la grande majorité, sont des potes que t'as souvent au téléphone ou que tu vois en dehors de ta connexion wifi lol, alors bon çà va 5 minutes.

Hier, par ex, entre mon téléphone qui a sonné je ne sais combien de fois, un copain qui est passé me faire un coucou (nb : ceci étant, cela m'a fait super plaisir, je l'adore ce mec), j'ai perdu une bonne heure de révision. et du coup, quand je rédige un mail, un commentaire à la con lol sur facebook ou comme aujourd'hui, un article sur le blog, je me détends 5 minutes.

Et pourquoi déjà je publie cet article?
Parce que je suis assez amusée de voir que j'ai pas mal de personnes qui me tannent, vannent, harcèlent pour savoir quand je vais de nouveau blogguer... (que ce soit par mail, sms, de vive voix, Chaton l'autre soir -ce qui m'a fait rudement plaisir parce que c'est le même qui râle parce qu'il y a trop à lire, Doudou qui même s'il ne dit rien le pense probablement ^^(bisous mon Doudou que j'aime!!!!), ou encore mon admirateur n°1 qui me laisse carrément un commentaire sur le blog pour me demander ce que je fous... d'ailleurs c'est qui cet admirateur, faut que je me bouge pour savoir qui c'est !!!!! Je veux savoir!!!!)  et tout çà, çà fait plaisir!

Donc promis, je vais encore écrire deux trois conneries ici avant de vous rencarder sur un autre lieu public cybernautique qui fera office de place publique où sans le mégaphone, je braillerai mes conneries et parfois des trucs censés, mais là, tout de suite, je retourne à mes révisions. J'ai perdu exactement 11 minutes, çà suffit pour aujourd'ui!

Bonne journée à tous et à toutes!!!!

Bonheur, mon homme rentre ce soir!!!!

Bonheur bis, çà sent le printemps!!!!!

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

08 mars 2009

Journée de la femme

L'avenir de l'homme, c'est la femme. Elle est la couleur de son âme.

[ Louis Aragon ]
Extrait de Le Fou d’Elsa

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [3]

06 mars 2009

La vie est parfois douce comme un chamallow.... Edit

J'ai passé hier une journée super agréable...
J'ai bullé... (soupir)

Ca a commencé par une grasse mat' méritée avec la préparation, à midi, d'un risotto (même pas loupé... en même temps, c'était une plat déjà tout fait... mais ceux et celles qui me connaissent, dans la vraie vie, j'entends, savent que je suis capable de me lourder même avec un surgelé...) pour mon Amoureux et moi.

Et puis j'ai encore bullé... une journée sans travailler, pour soi, uniquement : tip top!!!

Je suis même pas allée à la médiathèque... en fait, j'ai presque pas quitté ma bulle... sauf pour le repas du soir... vu qu'on m'a pas franchement laissé le choix ^^

Le soir après une bonne douche.... faut dire que toute la journée, en habits d'intérieur, les cheveux en pétard, je ressemblais à une sorcière (si, si!!!!) et donc après avoir retrouvé forme humaine (!!!), je me suis lovée dans ses bras pour m'endormir en moins de 5 minutes.
J'y peux rien, à chaque fois qu'on mate Undeworld, je m'endors... j'ai pas encore réussi à mater le 1 et le 2 en entier.

Bonne journée à tous et bon week-end!!!!

Aujourd'hui boulot mais surtout la chouille ce soir pour l'anniversaire d'une copine. Demain de nouveau un anniversaire d'une copine qu'on fêtera lundi puis je passe le week-end avec mon père et sa compagne -je me réjouis. Messe de la moto, brunch, resto au programme. Peut être ciné si pas trop fatigués le dimanche soir. Lundi chouille avec un copain cuistôt qui vient chez moi popoter blanquette et fraises au pastis... Et une nouvelle semaine qui s'annonce.
Trop dure la vie ! hihi

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

05 mars 2009

Fais pas ton Clint, te fais pas prier, va voir ce film!!!

On va régulièrement au ciné et la semaine dernière, nous sommes allés voir en amoureux (ou pas ^^) Gran Torino, le dernier film de Clint Eastwood et je vous le recommande!

Ca commence par l'enterrement d'une vielle, pardon, d'une femme d'un certain âge. Le mari (C.E) se tient debout et grogne dans sa barbe (oui, on peut pas franchement dire qu'il ronronne !). Le paternel, comme ses deux fils l'appellent est un ancien de la guerre de Corée, américain chauvin limite extrémiste tant il est convaincu par les mérites de la Grande Nation et de ce fait, le vieux est super conservateur ! Aussi voir ses petits-enfants avec un trou dans le nombril ou faire le signe de la croix en disant bien haut et bien fort, bîte et je ne sais quoi d'autre, çà a le don de l'agacer.
    A ce moment, tu te dis que le film commence super! Façon joyeuses funérailles, comédie british
    Précision : en allant voir le film et en rejoigant les hommes après le boulot, je ne savais absolument pas de quoi     traiter  le film et à la réflexion, il n'y a rien de plus jouissif que de voir un fim dont on ignore les tenants... j'ai d'autant plus  apprécié ! expérience à renouveler.
Ensuite, comme dans toute famille américaine qui se respecte, avec le labrador et le drapeau de la Nation sur le perron, il y le brunch en l'honneur de la défunte et dans les premières minutes du film, tu sens où va te conduire le film. Walt Kowalski vit dans un quartier melting pot et des Mong viennent de s'installer dans la maison mitoyenne. Grognement de Walt façon Pittbull.
    Ensuite, un petit moment de battement  : le seul de tout le film.

L'histoire débute donc. La famille Mong : une grand-mère qui provoque le vieux amerloque (pire que dans une maison de retraite, une scène de crachat notamment, très drôle!!!)  et une mère avec sa fille et son fils. Sue est une jeune fille bien sous tous rapports quant à Thao, aussi intelligent qu'elle, il n'en demeure pas moins nettement plus réservé et introverti. Il se fait prendre en chasse par son cousin qui vit dans le même quartier et sévit avec ses potes dans un des nombreux gangs qui rythment la vie des banlieus américaines. Celui-ci veut absolument que son [lisse] petit cousin, alors sans histoires, intègre leur gang et deviennent ainsi, d'ici quelques années, le jeune au chomage sans but dans la vie qui n'a de cesse de dégommer les Mexicains et Noirs avec un 22!
Le jeune Thao n'en veut pas de cette vie mais  il finit par accepter. Sa première initiation pour intégrer le gang : voler la Gran Torino de son voisin que celui-ci conserve jalousement chez lui, dans son garage. Fort heureusement, il sera intercepté par le vieux.
    Attention, il ne faut pas être choqué par la violence suggestive qui semble être la trame de fond du film. Un, c'est
malheureusement une des facettes très sombres mais pourtant réalistes de la vie américaine. Deux, quand je parle de   violence suggestive, on voit juste le vieux dégommer son fusil prêt à tirer mais le gosse -à peine 14 ans- réussira à se   
barrer.
  Et tant que j'y suis, ne vous offusquez pas du langage de charretier du vieux. Les insultes et injures raciales fusent... au point que çà devient hilarant parce "se traiter" semble être monnaie courante dans ce pays et limite, montrer une
certaine forme de respect qui doit, comme l'a justement fait remarquer mon mec, perdre de sa valeur, faute à la 
traduction :  sous entendu en américain, çà doit mieux passer. Mais c'est vrai que voir le vieux traiter son barbier de
Macaroni escroc tandis que celui-ci le qualifie de sale polak, on sent que le réalisme est de la partie : dans cette 
société multi-ethnique et raciale, même si un Noir est désormais à la tête du pays, les tensions persistent.
Mais revenons-en à notre récit.

Violenté devant chez lui par le cousin et ses potes, le vieux conservateur raciste sort tirer des coups de feu et mettre ainsi les jeunes du gang en fuite. A ce moment, il se mèle de la dispute non par solidarité mais vraiment parce que le bruit l'emmerde. La famille de Thao, comme l'exige la tradition, ne s'arrêtera plus de le remercier en lui apportant fleurs, plats et autres douceurs. Mais  le vieux grincheux jette tout à la poubelle. Finalement, la famille se présente et Thao est exigé de s'excuser... Walt a failli en bouffer son fusil.
Un autre personnage haut en couleurs et drôle malgré lui est le prêtre de la communauté "un petit Irlandais encore puceau" que le vieux prend d'abord en grippe : "C'est M. Kowalski et pas Walt" et finira par apprécier. Faut dire que le petit curé est du genre obstiné. Il a reçu ordre de la défunte de surveiller le vieux grincheux et il ne compte pas le lâcher. Le film débute avec lui. Il se terminera aussi avec lui...
Le film continue.

Le vieux continue de râler contre tout et n'importe quoi, de rejetter son fils qui achète des voitures japonaises alors que, lui, a bossé 30 ans pour le compte de l'usine Ford.
   C'est donc un film, certes un peu poussé à l'exagération  (quoique, je me demande) mais fort en symboles et surtout emprunt d'un réalisme qui témoigne de l'authenticité de la fiction par rapport à la vie américaine bien réelle!

Un jour, en rentrant chez lui, le papy sauvera la jeune Sue d'une bagarre qui aurait pu mal finir et se prend d'affection pour cette petite qui a non seulement la tête sur les épaules mais qui, en plus, s'avère être vive et à la pointe de l'insolence. Elle, elle l'appelle Walle-E (^^), elle l'invite à une fête traditionnelle des Mong dont il ne sortira pas tout à fait le même, elle le surveille quand il crache du sang et se marre bien avec lui. A ce moment-là, Thao et lui ne se connaissent pas encore mais lorsque la mère du jeune oblige le vieux à le prendre pendant une semaine pour des travaux divers et ce, afin, de réparer sa faute (essayer de voler sa caisse) et ainsi s'acquitter de sa dette, le vieux monsieur et l'adolescent noueront des liens bien plus forts que ceux qui le lient, lui, à ses propres petits-enfants.
Le vieux sage, malgré son aspect bourru, lui enseigne la vie... mine de rien : à ne pas se laisser marcher sur les pieds notamment... ou encore, à parler, comme il concoit que tout Américain devrait s'exprimer lol
Finalement, Walt décide de lui prêter la clé de sa Gran Torino au gamin pour que celui-ci emmène sa girlfriend au resto et tout semble aller de mieux en mieux : le soleil, tout le monde s'entend, tout le monde trinque autour du barboc...

Sauf que... dans tout drame qui se respecte... il y a un élément perturbateur.
   /!\ Je raconte la fin, alors ceux qui l'ont pas vu : arrêtez de lire là!!!!

Le gang des cousins agresse le jeune Thao, le grand-père Kowalski va donc filer une bonne raclée à ces petites raclures qui pour se venger vont passer dans le quartier et cribler de balles la maison de Thao. Par chance, nul ne sera blessé et quand Walt débarque en catastrophe dans la maison, s'inquiètant même de la grand-mère, il comprendra... quand il ne verra pas Sue... On est passé dans la partie sombre de l'histoire. En effet, pendant que les jeunes se déchaînaient sur la baraque, ils s'occupaient aussi de l'adolescente qui rentrera finalement couverte de coups et violée.
On ressent toute la souffrance... la scène est poignante... l'échine dorsale se dresse quand on voit Walt qui nous est  présenté au début du film comme un  connard sans coeur, raciste, crever littéralement de douleur.

Thao veut se venger avec le vieux qui lui fait croire qu'ils vont aller la venger ensemble, mais l'enferme dans sa cave. Alors que tout le monde croit qu'il va répondre à la violence par la violence en allant leur buter leurs tronches (plus tôt, dans le film, il le dit "Thao ne sera jamais tranquille avec ce gang dans le quartier"), la chute est excellente et pour le moins inattendue. Walt va chez le barbier et le tailleur et non armé se rend chez les jeunes qu'il oblige par ses propos à sortir de la maison, pour qu'ils soient tous bien en vue. Il fait semblant de s'allumer une cigarette, volontairement, et le gang tire, le criblant de balles! Il le savait, lui, qui avait du tuer un gamin hissant le drapeau blanc durant la guerre, lui qui ne se l'était jamais pardonné que c'était le seul moyen... et quelque part probablement une manière de se racheter... En effet, devant des témoins par dizaine, le gang est mis hors d'état de nuire et foutu en prison.
Les jeunes Sue et Thao arrivent sur le lieu du crime mais il est trop tard... c'est la plus belle des marques d'amour que le vieux leur ai offert. 

A l'enterrement, le jeune prêtre raconte sa rencontre avec M. Kowalski et se rappelle lui avoir demandé ce qu'il pensait de la vie et de la mort avant d'enchaîner "avant lui, je ne savais rien de la vie et de la mort, lui il savait!"
Finalement, le jeune Thao recevra en héritage la Gran Torino et lorsqu'on le voit partir sur une route qui longe le port, son avenir semble serein et positif....

Un film absolument magnifique... j'ai même eu la larmichette à l'oeil... pourquoi ? pour l'histoire divinement tournée, pour le sens de celle-ci façon conte moderne, pour la musique sublimissime, pour le jeu d'acteur de Clint Eastwood  si juste!
Un film à voir... ou à revoir!!!!


Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

La vie est parfois douce comme un chamallow....

Aujourd'hui, jour de repos.

Marie va en profiter pour buller.
Je pourrai faire un peu de shopping, voire me balader, mais non, aujorud'hui, j'ai décidé de rester toute la journée à la maison l'appart, en mode nolife cocooning.

En effet, aujourd'hui : farniente et délices.
Un dodo de 8h, je suis partie de chez moi, encore la tête dans le patex et là, je viens de rentrer, je me suis mise à l'aise et je bulle dans mon petit chez moi où on se sent bien.
Des trucs sur le net, des mails, un peu de boulot sous word, des lettres de motiv' encore et toujours, un peu de télé probablement et des thés à la vanille.
Peut être un petit truc à faire à côté de chez moi mais je compte pas me tuer à la tâche et profiter de cette journée sans boulot, ni d'un côté, ni de l'autre!
Ah oui, aussi au programme : Need for speed!!! Of course!!! J'ai un niveau à maintenir bordel!!!!

Take care and have a good day!!!

Tiens, je vais peut être aussi aller à la médiathèque.

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

La pensée du jour...

Ne restreins pas le champ du possible aux limites de ton imaginaire.

...c'est tout!


mariegaelle22ansdelamiss

Avec Gaëlle, une poupette d'à peine 22 ans (!!!) qui a récemment fêté son anniversaire.
Souvenir donc d'une excellente soirée...car malgré son jeune âge, la demoiselle sait recevoir!


Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

04 mars 2009

Play... forever...

Vous connaissez la dernière?
-Ben non, puisque çà remonte à Mathusalem la dernière fois que t'as bloggué

(...blanc...)

La miss qui n'a jamais eu de consoles vidéo de sa vie, pas même une game boy... qui parfois jouait chez des copains... ben elle est devenue "une NOLIFE"!!!
Véridique!!!!

(la première mauvaise langue qui dit 'ben voilà, on sait pourquoi elle bloggue plus' s'en prend une!!!!!)

En fait, Chéwiii aime bien les jeux vidéos (comme tous les garçons???!!! ....???!!!!) et depuis quelques temps, s'éclate à un jeu de bagnoles qui roulent vite dans une mégalopole ultra-moderne, cour-circuitant les flics et défiant les autres bad boys (...çà fait un peu dinde, balançé comme çà... tant pis!!!). En gros, avec sa manette, il conduit Audi, Subaru, Porsch avec sa super manette.

Le week-end du 14... alors que nous avions décidé d'un commun accord de boycotter cette fête archi bidon et méga commerciale,  et que nous passions l'aprem sans autre but précis que vaquer chacun à ses occupations (mon ordi fonctionnant encore...), je me suis rapproché de son jeu (Need for speed,ndlr, pour ceux qui auraient pas reconnu!!!) et j'ai été frappée par les décors (attendez, merde, je suis une fille, ouiii la première chose qui me tilte en voyant un jeu, c'est -dans ce cas précis- le réalisme des décors et pas les options de jeu... mdr) et il m'a confiée la manette, en m'expliquant son fonctionnement.

D'un commun accord, nous pensons tous les deux qu'il a fait là, LA plus grande erreur de sa vie.... car j'ai tout de suite accroché!!!!

Sans déc, je suis devenue accro. En une après-midi, j'ai fais de sérieux progrès (en même temps, je partais de très loin) et il était là pour m'aiguiller, m'expliquer, me consoler...

Résultat, moins de 3 heures après ma première approche, je commençais ma carrière ^^^hihi, trop trop fière.
Le soir-là, on a même failli être en retard au dîner où on était invités.... ben oui, je décollais plus !!! et en rentrant, j'ai continué sur ma lancée. Le dimanche, rebellotte.

Depuis, je joue. A mon niveau (j'ai passé le 13!!!!!) et à mon rythme (une petite course par là puis plus rien puis deux heures non stop!!!!)


Photos réalisées sans trucages... ^^


P1000885

P1000886

P1000887

P1000888

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [1]

Note interne

Hello les Loulous,

pas beaucoup de temps pour blogguer en ce moment, hein... et pourtant des choses à raconter!!

Je vais probablement fermer ce blog d'ici quelques temps, avec encore un ou deux articles pour refermer la boucle et l'enregistrer sur un dvd avant de le ranger dans un tiroir, comme on le ferait avec un journal intime... ce qu'il est en somme. Rassurez-vous, même après sa fermeture, il restera encore ouvert quelques temps... avant d'être définitivement supprimé par le maître Canalblog.
Enfin, on en est pas encore là car, pour vos deux ans de fidélité, vous aurez le droit à un post larmoyant au possible ^^

Je réfléchis aussi à l'ouverture d'un nouveau blog, toujours dans la même optique... concept : l'histoire continue... simplement différent : parce que ma vie n'est plus du tout la même que celle que je menais en 2006 (heureusement, d'ailleurs). J'ai envie d'autres choses, y compris niveau contenu et contenant du blog. Les textes resteront privés voire loufoques, mais sûrement plus respectueux des personnes qui acceptent d'être visibles sur le net sous conditions (hum), plus respectueux aussi des fautes d'orthographe (promis Doudou, pas de promesses en l'air), de l'interface et de la clause de régularité de postage (hum hum!!!).
J'ai aussi en projet un blog purement journaliste avec des articles et des dossiers, pour me faire connaître de mes pairs.

Je ne sais pas encore si je communiquerai les adresses comme çà, à tout va car il y a certaines personnes que j'ai sorti de ma vie, définitivement, dont je ne veux plus avoir de nouvelles, et qui auraient la fâcheuse tendance traquage -ce qui ne me fait pas peur, m'exaspère tout au plus, ce serait donc l'occas'  de leur faire comprendre qu'ils ne sont pas les bienvenus-D'un autre côté, çà m'embête, mon blog est pas mal référencé et connu et sans lien direct vers le nouveau blog, je devrais tout reprendre à zéro... en même temps, le côté défi m'éclate!!!

Bref, pleins de questions et tout de façon, c'est pas pour tout de suite. J'ai énormément de boulot en ce moment, sans parler de mon ordi qui a rendu l'âme, je pense de manière définitive, et qui m'oblige à utiliser celui de mon Amour, ce qui m'embête à vrai dire un minimum parce que je n'aime pas le prêt sur longue durée et je pense qu'à la longue, je vais peut être peser. bref, il est adorable à la base et je surfe quand il n'est pas là, libérant l'ordi lorsqu'il rentre du taf mais comme je bosse aussi, çà limite un peu les possibilités, surtout que j'ai d'autres projets sur le feu via internet.
Bref, c'est un peu la galère... enfin, c'est encore une histoire fabuleuse à la Marie.

Et une fois n'est pas coutume, coucher sur papier mes petites préoccupations m'a donné envie de blogguer un peu. Vous être prêts, çà va être rapide!!!

PS / Euh, sondage pour ma côte de narcissisme, vous seriez prêts à me suivre sur un autre site???? Et je sais, j'en ai déjà parlé une fois, il y a longtemps, mais là, c'est palpable... presque concret.

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

Une citation que j'ai envie de faire mienne

"Si c'est possible, c'est déjà fait. Si c'est impossible, il faut le faire!"

[Une anonyme]

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [1]

12 février 2009

En septembre, çà fera 20 ans qu'on est amis...

"Cette fille est un courant d'air"

[Le loup]

"Je dirai même qu'elle est insaisissable..."

[Le loup]

"...dans tous les sens du terme"...

combien de fois, je vous dis pas "si vous arrivez à me suivre dans mes délires, bravo..."

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [1]

11 février 2009

Marie ou une critique cinéma pas très claire sur deux films actuellement au box office

Ces derniers temps, on a beaucoup parlé de Noces rebelles de Sam Mendes et l'Etrange histoire de Benjamin Buttom de David Fincher. Je les ai vu tous les deux et la manière la plus simple de résumer mon impression d'ensemble c'est de dire que j'ai trouvé çà très long!

Alors attention, cela ne veut pas dire que j'ai trouvé çà ennuyeux ou mauvais, bien au contraire...c'est d'ailleurs le problème, je m'explique. A chaque fois, on flirte sur le mélo sans tomber dedans, à chaque fois, les thématiques et les questions existentielles auxquelles ils renvoien sont très pertinentes (et casse tête... tu sors en te posant plein de questions sur ta propre vie...), les scènes sont magnifiés, tout comme les acteurs... En résumé c'est du bon et beau cinéma, mais un truc que je ne m'explique pas et que je n'arrive décidément pas à qualifier me turlupine. Il est rare que j'ai un avis approximatif, flou et si peu tranché mais je n'arrive pas à trancher entre navet et grand cinéma comme on en voit rarement. Je conclue donc à chaque fois qu'on me demande comment c'était par la dite phrase du dessus "'C'est long! "

J'ai adoré les scènes poignantes d'engueulades complètement banales du couple DiCarpacio ^^, Winslet... bien qu'en soit, elles soient plutôt ordinaires mais par rapport à ce qu'elles renvoient, je les ai trouvées riches de sens...Vouloir vivre une histoire unique, mener une vie palpitante, sans routine et pourtant savoir que la route est parsemée d'embûches mais se dire comme dans l'Etrange histoire de Benjamin Buttom que "dans la vie tout est possible "( la citation que je retiendrai du film de Fincher, quand la maîtresse du protagoniste retente finalement et réussit la traversée de la Manche -pour les initiés qui ont vu ou verront le film) voilà une thématique qui est vaste et qui, justement, dans ma vie est à l'ordre du jour. Moi qui rêve d'une vie à 100 à l'heure, à ses côtés... depuis que je l'ai rencontré, et en même temps, sait que tout peut basculer pour une poussière...cogitation au maximum pour un film à priori romantique sans virer mélo et qui s'amuse de la symbolique et joue la carte de la méditation exarcerbée. Hum. Si vous arrivez pas à me suivre, c'est normal, même moi, j'ai du mal. Si vous arrivez à me suivre, pouvez-vous prendre contact avec moi, d'urgence, je crois que vous êtes mon psy!!!
De la même manière, j'ai adoré l'histoire de Buttom, j'ai d'ailleurs très envie de lire le livre. Cinématographiquement parlant, c'est sûr, c'est une oeuvre d'art. La manière dont cela a été mis en scène, le réalisme du maquillage, les décors, l'importance donné aux lieux, objets et atmosphères... y a pas à dire, en cours de cinéma, j'aurai eu de quoi commenter. C'est bien simple, j'ai adoré l'ambiance Nouvelles Orléans du début du siècle à l'ouragan qui l'a ravagé, balayant [tous ses souvenirs], la narratrice elle même protagoniste de l'histoire qui revient sur cette histoire via flashback et une sorte de journal intime, carnet de bord. J'ai aussi adoré la dérision avec les scènes répétitives façon  cinéma muet qui relatent le papy de la maison de retraire qui s'est fait frappé par la foudre 7 fois et qui perd un peu la boule (toujours pour les initiés qui ont vu ou verront le film) ou les répliques acérées et drôles ("j'aurai pas pu vous élever tous les deux.... sous entendu... l'enfant plus l'homme... dérision..." ou "on finit tous par porter des couches"). J'ai surtout a-do-ré la scène qui raconte l'accident, façon Amélie Poulain !!!! Ensuite, comme pour le film de Mendes, les thématiques sont grandioses et grandiosement traitées et mises en scène : l'horloge du temps qui fonctionne à l'envers avec tout ce que cela implique et au final, on en revient au même, l'histoire de la vie passe par la mort et le fait de perdre (de vieillesse ou de jeunesse) les personnes aimées. Mais en même temps, on est tout le temps sur le fil du rasoir, on risque à tout moment de tomber dans le mélo-navet. Je me demande si Fincher, en fin cinéaste qu'il est, n'en était pas totalement conscient et en a d'ailleurs joué, rapport à la scène où (initiés toujours) Caroline fait un numéro de charme sexuel sous le patio... un numéro totalement kitsch et ridicule à la fois... un moment où t'as envie de rire tellement il est extrapolé... et pourtant combien d'entre nous, ne nous sommes pas retrouvées à vouloir charmer un homme, quitte à sombrer dans le ridicule...hum... et puis malgré le kitsch, c'est fort... elle est désirable au possible, elle s'offre à lui mais il est tellement amoureux d'elle que non, il attendra pour l'étrenner..."pas comme çà" et elle, trop stupide, elle en fait une histoire perso... pareil, quand il décide de les quitter justement pour les protéger, elle, binaire, croit stupidement toujours que c'est par rapport à son âge.... pff, c'est nul les filles..

Je ne saurai donc trancher. J'étais contente de voir les films. Mais il me laissent tout deux sur une impression étrange.

EDIT : oui, des fautes de frappe.... y en a quelques unes... mais alors le M de ButtoN...on était morts de rire, Chéri et moi quand on lu ton commentaire. Faut savoir que deux secondes avant, Chéri avait lu mon post et m'avait d'entrée de jeu demander si Buttom ou Button...et moi, sur un ton très affirmatif, avait déclaré avec assurance "ah non". ahlala, je sais pas si je suis mal barrée dans la vie ...mdr

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

05 février 2009

Un post express...

... ou comment une erreur d'interprétation risque de plonger votre couple dans un conflit de type 3e guerre mondiale...

Entre midi, lui et moi, nous nous retrouvons dans sa salle de bains. Instant tendresse. Il passe ses mains sur mes côtes et mes hanches, comme il le fait souvent, avant de sussurer "elle vieillit mal". Je le regarde, amusée. "Euh, tu parles de qui?". Il comprend, on part tous les deux dans un éclat de rire. Il parlait de ma robe rayée que je porte régulièrement et qui bouloche un peu, par endroits.

Juste adorable...

s725670838_970210_662

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

30 janvier 2009

Le regard est le miroir de l'âme...

P1000848

"Vous avez de beaux yeux, Mademoiselle", on me l'a souvent faite, celle-là...

Pas plus tard que l'autre jour, au travail, un client m'a tout simplement déclaré sa flamme "Avec un regard comme le vôtre, Madame (Mademoiselle, eh, duschnock!!!!) je vous suivrai jusqu'au bout du monde" et moi de lui répondre :"désolée, ces yeux-là sont réservés au seul homme que j'aime et qui m'attend à la maison" (bon, dans les faits, on a chacun notre appart, et là, il est en déplacement, mais c'est une réponse de principe parce que je savais pas si je devais être gênée ou exaspérée, bordel y avait du monde!)

Non, mais c'est vrai, le nombre de lourdingues qui nous draguent avec toujours les mêmes arguments (quel sourire, quel regard...) alors qu'en réalité, 9 sur 10, matent d'abord notre poitrine et nos fesses.

Bref, tout çà pour dire que le regard, son intensité, ce qu'il dégage, est très important !!! Mon homme, je sais qu'il a craqué sur mes yeux et mon sourire, paraîtrait même qu'il s'est laissé envoûté et je sais qu'il aime que je  le regarde comme je le regarde, avec des yeux malicieux, passionnés et il n'apprécie d'ailleurs que très moyennement que j'adresse un regard quelque peu appuyé à un autre homme... même si, entre nous, je regarde parfois les gens qui m'intéressent avec obstination ou curiosité, ok, mais le seul que je vois avec passion et amour, c'est lui et lui seul!!!

Enfin, tout çà pour dire qu'on a de la chance si l'on est dôté(e)... oui c'est aussi valable au masculin... d'un regard étoile...d'un regard expressif... d'un regard qui s'allume aux lumières et flashs de la vie..

Il paraîtrait (dixit un institut de sondage ^o^) que mon regard, c'est un de mes atouts charme... Déjà enfant, on me disait que j'avais de très beaux yeux et 25 ans plus tard, on me le dit encore. Je vais finir par les croire...

J'ai des yeux noisette (et pas vert!!!! Noisette j'y tiens) que le papa de mon chéri a longuement observé à la lumière du jour, cet automne, quand ils sont venus déjeuner chez moi. Et oui, c'était la première fois qu'il me voyait sans lunettes et il m'a empoigné (gentiment, hein!) jusqu'à la baie vitrée de ma cuisine pour regarder la couleur de mes pupilles. Faut dire que je porte assez souvent les lunettes qui accentuent ma personnalité légèreeuuuument excentrique, mais la contrepartie du truc, c'est que les lunettes, quelles qu'elles soient d'ailleurs, ombrent obligatoirement le regard... et avouons que c'est dommage quand on a de si zolis yeux (Mode je me la raconte on!!! La crise de narcissisme, ca fait du bien... tant que çà dure pas trop longtemps, hein... et puis, les plus méchants (^^) auront qu'à répondre un truc du genre 'ouais l'essentiel c'est d'y croire', m'en fous, la plus belle c'est moi... c'est mon miroir qui me le dit... comment çà, il est corrompu!!! allez foutez-moi le camps!!)

Dans le numéro de charme que je fais à mon amour, par exemple quand j'insiste pour quelque chose, j'enlève les lunettes (Prada!!! heiun, parce que le Diable (gniark gniark gniark ) s'habille en Prada), je les mets sur ma tête, et je le regarde avec mes yeux de "sexygirl". Zut, maintenant dévoilé, il connaîtra mon stratagème...hum, en même temps, il le connaît déjà.¨¨

Tout ce baratin pour dire qu'il y a des fois où j'ai envie de dévoiler mon regard (comprenez : de me balader sans binocles mais en y voyant quelque chose!!) comme certains dévoilent leur décolleté... chacun ses atouts ^^ Je peux me le permettre parce que je tolère très bien les lentilles. Ah, les lentilles!!! C'est quand même une des choses qui a le plus révolutionné ma vie ces dix dernières années!!!

Je porte des lunettes depuis le CE1 (7 ans donc)et  des 'serpents à lunettes' et autres sobriquets affectifs, j'en ai connu quelques uns (Rappel: j'ai grandi dans les années 90 où les buffalo étaient à la mode et les gamins étaient habillés en jogging nike. De nos jours les enfants et ados sont des fashion victim avant l'heure. Et dans cette terrible malédiction qui touche la nouvelle génération, les gosses arborent souvent des looks plus classes que les nôtres aux mêmes âges. A l'heure où le port de la lunette s'est totalement démocratisé voire fashionisé, le fait d'en porter ou non consiste en un état latent, totalement secondaire... Donc, je le répète, rien à voir avec mon époque où c'était "la honttteuuu" d'en porter... mouarf, je suis née dix ans trop tôt ^^)

Imaginez donc ma joie, quand à l'âge de 14 ans, on m'a dit que je pouvais enfin porter des lentilles. Je m'en souviens comme si c'était hier. La doctoresse me les avait mises et je devais les tester une demi-heure pour voir si je les supportais. Probablement les plus longues trente minutes de ma vie parce qu'y a des gens qui ne les supporteront jamais, mais moi nickel, non seulement je me voyais pour la première fois de ma vie dans le miroir, mais en plus, je ne remarquai pas leur présence. Du bonheur.

A partir de là, ma vie a basculé, changement de look, beaucoup plus d'assurance et un regard qu'on ne remarquait de moins en moins depuis l'enfance qui se trouvait à nouveau valorisé, à tour de bras, par la gente masculine.
Résultat, j'ai appris à mettre mes yeux en valeur selon que je porte des lentilles ou des lunettes et surtout à m'aimer comme je suis.

Aujourd'hui, jeune femme plutôt bien dans ses pompes, je m'amuse à alterner lunettes et lentilles. Au fur et à mesure des années, c'est devenu un jeu. Un jour, super excentrique, je joue la sobriété dans le visage, me maquille peu, enfile mes lentilles. Un autre où j'ai envie de couleur et d'originalité, j'enfile mes lunettes. Comme certains changent de chapeau ou de chaussures, j'alterne entre les deux solutions et sans modifier la personnalité, modifie le contenant au point que certaines personnes qui ont l'habitude de me voir en lunettes ne me reconnaissent pas quand je porte les lentilles.

Concrètement, quand je pars en vacances, quand je suis de sortie dans un parc d'attraction, quand je vais à la piscine ou au laser game ^^, j'opte pour les lentilles, ce qui me simplifie la vie et je ne porte que des one day (ndlr, lentilles d'un jour qu'on jette à la poubelle après usage) car je ne me verrai pas  porter les mêmes un mois durant tout simplement parce que je ne suis pas assez soignée, ordonnée ou rigoureuse (oui, tout çà à la fois! les amis, merci de pas en rajouter) Et tous les jours, tremper les lentilles dans une solution, çà me gaverait vite.En tant que nana on a déjà assez à faire (démaquillage, encrémage, épilation et j'en passe et des meilleures...) que je vais pas m'enquiquiner un peu plus.

Et les one day, c'est franchement le top du top. Elles sont super agréables à porter, les dosettes dans lesquelles elles sont conservées, de manière stérile, sont super pratiques : tu pars en week-end, tu te déchires 4 lentilles, 6 pour la sécurité, tu ranges çà dans ton sac à main et on en parle plus.

Seul inconvénient, elles sont chères. Eh oui, les lentilles, c'est un budget comme le budget abonnement épilation chez Body minute ou l'abonnement internet chez Orange mais ensuite, c'est comme tout, tu gères ton budget et tes priorités confort et esthétique. Personnellement j'ai choisi : j'alterne. La vie est aussi devenue moins chère du moment où je suis passée à la même correction pour les deux yeux. Avant, je me souviens, je devais acheter un étui de 30 lentilles, mettons, pour l'oeil droit et un autre étui pour l'oeil gauche mais aujourd'hui, je cumule une boîte pour les deux yeux et tu le sens passer à la fin du mois quand tu fais tes comptes.  Sans parler de l'économie 'oups, j'ai fais une gaffe' qui consiste à (régulièrement pour ma part) se tromper et s'appliquer la lentille la plus forte sur l'oeil gauche théoriquement le plus fort, en clair se foutre la lentille droite sur le gauche et inversement.

Ensuite, avant de te saigner question budget, faut d'abord demander des doses d'essai à ton opticien et choisir celles qui te conviennent le mieux. A l'époque, mon opticien m'en avait fait essayer deux (Frequency, si je me souviens bien et Acuvue One day). Rapidement, mon choix s'était porté sur les Acuvue et je les ai porté pendant plus de 5 ans (les deux premières années quasi tous les jours puis en alternance avec les lunettes).

Récemment, il y a environ un an, je suis passée au Focus Dailies pour plus de confort. Je pense que je m'étais habituée aux premières car elles m'asséchaient rapidement le blanc de l'oeil tandis que celles-ci ne m'ont plus posé  le moindre problème d'hydratation.

Les lentilles, c'est donc le confort associé à la simplicité et seul le prix peut en dissuader quelques un(e)s, encore que, la situation semble à la baisse (j'entends en terme de prix). Je me souviens, à l'époque, tu perdais un rein en payant ta boîte, de nos jours les prix restent quand même en grande majorité abordables. Bon, je ne connais pas la tarification pour des lentilles à plus long usage (mensuel par ex) mais je sais que çà tourne aux alentours des 30 euros (généralement en dessous) pour un paquet de 30 lentilles (chez moi, çà me fait environ deux mois, trois dans les meilleurs des cas).

J'ai récemment changé de complémentaire, je vais  voir si je peux me faire rembourser au moins une partie, bien que je sois ceptique car je n'ai pas d'ordo d'ophtalmo.

Edit : j'attends actuellement la réponse de ma mutuelle. Affaire à suivre!

En tout cas, la vie sans lunettes, c'est sympatoche au possible. C'est aussi pratique pour passer inaperçu dans la masse. C'est aussi le confort de la vision périphérique. Et c'est surtout deux yeux magnifiques (hum hum....modestie, quand tu nous tiens!!!) dévoilés au monde, presque sans artifices !

J'ai dit presque, parce que prochainement, j'ai prévu d'essayer des lentilles de couleur, pour accentuer l'effet noisette ... j'en ai repéré sur le site lentillesdecontactonline pour pas cher, des Freshlook également one day,  au prix de 13,90 euros les dix. Portées de manière ponctuelle, je suis sûre que çà pourrait me plaire. En plus, la couleur ne fait que renforcer la base de votre pupille... J'aurai tendance à appeler çà  de la lentille bio ^^... un peu comme la couleur de cheveux que je me suis fait faire début décembre (explications: je ne me suis jamais colorée les cheveux jusqu'à cette date butoir  où je me suis laissée tenter par une coloration 100% bio brun foncé qui s'est éliminée avec les lavages et n'est venue que renforcer ma couleur naturelle, pour lui donner plus de reflets et d'intensité ... idem pour les lentilles, donc). J'en connais autour de moi des personnes qui en portent pour le fun, sans avoir le moindre problème de vision... de l'esthétique, il paraît que çà s'appelle... alors pourquoi pas moi? ^^

Et justement sur le site, il y a un atelier couleur où vous pouvez essayer, sur mannequins photos, la vingtaine de couleur disponibles : la couleur améthyste m'éclaterait trop mais je sais que sur ma pupille, çà ne donnerait rien.

En tout cas, la lentille, c'est la revanche des binoclard(e)s  sur le reste du monde. C'est le pas intermédiaire entre le flou permanent dès qu'on pose ses lunettes sur la table de nuit et l'opération censée -quand celà est possible et que nombre d'entre nous, trouillard(e)s que nous sommes, ne tenteront jamais- vous restaurer la vue de vos vingt ans (ou de vos 3 ans, quand vous êtes myope, comme moi, depuis toujours... merci maman, merci papa!!!)

Y a deux mois, une opticienne me claquait les verres de mes lunettes (mais sii, rappelez-vous en, j'en avais même fait un post sur ce blog) et geste commercial oblige, je lui avais demandé de me filer des lentilles d'essai. Elle m'avait alors conseillé des lentilles Acuvue. Comme j'ai fais la fière en lui demandant les Dailies Aquacomfort plus qui venaient d'être lançées sur le marché que j'avais repéré sur le site dont je fais référence plus haut.Perso, je passe plus que par là pour mes commandes : Un pour la simplicité d'achat et de livraison (Parce que flemmarde que je suis, pouvoir commander par le net, c'est le nec plus ultra... Vous verriez mes factures de venteprivée et amazon... vous tourneriez de l'oeil...). Deux parce que les prix sont clairement attractifs. Trois parce que la gamme proposée est super large et diversifiée.Tenez, je savais même pas que çà existait, des lentilles progressives ou pour usage prolongé... Toutes les marques, toutes les formes, toutes les propriétés... ils les ont toutes ! Objectif : répondre aux désidératas des consommateurs (trices) pointilleux(ses) et exigeant(e)s que nous sommes tous et toutes ! Et puis y a des conseils sur les lentilles, bien utiles, parce que souvent l'opticien n'a pas le temps de tout vous expliquer en détails. Excepté mon super opticien, en général, société de consommation oblige, de surcroît en crise, les opticiens restent avant tout des commerciaux qui veulent faire de l'argent. Et en même temps, on va pas leur jetter la pierre, c'est leur job. Mais petite pub pour mon opticien qui décidément ne ressemble à aucun entre : Philippe Krebs à Forbach, le meilleur, le plus gentil et surtout le plus compétent!!! Et donc, je disais que j'avais essayé les nouvelles lentilles de contact censées permettre l'hydratation en continue des yeux. Et moi qui était un peu sceptique, ben je suis tombée des nues par les prouesses de la technologie. De toutes celles que j'ai pu porter, je n'en ai jamais vu de si agréables. J'ai encore utilisé celles qui me restaient et celles-ci consommées, je suis passée directement de la dose d'essai à la boîte de 90 lentilles. Forcément, elles te reviennent plus cher à l'achat mais t'es gagnant sue le prix de la lentille.

C'est marrant, on a eu le débat l'autre soir : le nombre de personnes qui achètent un seul paquet de clopes au lieu de prendre direct une cartouche et qui donc, payent double au final, avec les frais d'essence pour venir à la station, sans parler de la perte de temps mais non, sur le coup, çà leur fait trop cher. C'est la même problématique appliquée à des clopes : dépenser plus d'un coup pour économiser sur le long terme ? oui ou non? Vous pouvez essayer avec l'essence, les packs d'eau....çà marche pareil ^^

Revenons-en à mon histoire, j'ai donc reçu mon  paquet de 90 lentilles et je dois dire que celui-ci est descendu à une vitesse vertigineuse, mais vraiment ces lentilles, nouvelles génération, c'est le pyjama de flanelle des lentilles de contact !!!

Il faudrait demander à mon homme s'il me préfère avec ou sans lunettes... je crois que ce qu'il préfère dans mon regard, c'est tout ce qu'il peut y lire et y voir....

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

Présentation de site à consulter tous les matins en prenant son petit-déj.

L'autre jour en farfouillant sur le site du journal Le monde (...)

Parenthèse : je cherche le numéro spécial édité par le quotidien à l'occasion de l'investiture de Barack Obama, impossible de le trouver en kiosque... si quelqu'un en a un qui traîne chez lui... pensez à bibine. Merci. Fin de parenthèse.

(...) je décidais de jeter un coup d'oeil dans les blogs hébergés par le serveur, quand je découvris le blog de Martin Vidberg, initialement prof des écoles immigré en France, belge de par ses origines, qui a commencé à faire parler de lui en 2007, lorsque fut publiée sa première bd (lien ici.... perso, je vais me dépêcher de me procurer l'album, parce que son blog m'a convaincu de son talent). 2007, décidément une année bénie pour le jeune créatif qu'il est, puisqu'il a raflé la même année le 2e prix au concours de blog, du festival de Romans.Et à mon avis on a pas fini d'entendre parler de lui.

L'actu en patates ou comment raconter ce qui se passe à travers le monde avec fantaisie, humour, ironie, dérision et subtilité. De l'élection du nouveau président américain au conflit de la bande de Gaza en passant par les grèves ou les Etats généraux de la presse... son humour simple, direct, sans fioritures me plaît là où d'autres m'ennuient rapidement. Le site en lui même, sa présentation aéré, les quelques commentaires ou explications qu'il s'autorise à faire et surtout ses personnages forts sympathiques font à coup sûr  de son blog une valeur montante du dessin d'actu... c'est du moins tout le mal que je lui souhaite.

Un dessin qui a été l'un des premiers à retenir mon attention, même si en choisir un ne fut pas chose aisée, et de vifs encouragements pour vous pousser à fréquenter son blog.

blog

L'actu en patates par Martin Vidberg

http://vidberg.blog.lemonde.fr/

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

En passant...

Je sors de la douche... et je me sens sexy... cheveux humides, encrémée de partout, avec un T-shirt XXL noir qui tombe sur un calecon-collant noir et rayé, semi opaque qui s'arrête au niveau des tibias (des détails pour que tu le reconnaisses ^^)
Il me manque...
En même temps, aujourd'hui, je me suis d'abord sentie... comment dire... bariolée et haute en couleurs (..mouarf, l'histoire de ma vie en quelque sorte, hein ). Bottes de motardes noires, collant rayé aux couleurs vives flashy rose rouge et mauve, t shirt noir, pull rouge (assorti aux collants!!!) et petite veste mauve (assortie aux collants, bis!!!) Ah oui, et un short noir!!! Dans la rue, j'ai calé, ca zieutait mes collants flashys... même les bouts de chou regardaient...euh, en fait... surtout eux!!! C'était rigolo... ils devaient se dire "oh une copine de maternelle, c'est bizarre, elle est plus grande que nous" mdr....
Il me manque...

Demain soir, à 20h et quelques minutes, il sera dans mes bras, je serai dans ses bras... Vivement demain soir...

Edit : bon, ben sexy ok, peut être mais s'agirait pas de se chopper la crève. C'est à  ce moment très précis que je regrette de pas avoir de gros pyjamas de mamys... euh, bon d'accord, crédibilité moins vingt, je pourrais pas... mais quand même, un pyjama à carreaux avec pantalon long et chemise à bouton... ringard au possible, çà doit tenir chaud... (chériiii, tu m'achètes çà et je t'étripes... en même temps, la possibilité pour que tu m'achètes pareille horreur est inexistante, on s'est bien trouvés je crois ^^non j'en suis sûre...). Bon, ben je chope un plaid... moins agréable que ses bras...mais bientôt, bientôt!!! En attendant, je bloggue encore un peu. Comment je vais être vannée demain matin au réveil!!! Mais j'ai une foutue migraine depuis mardi qui m'empêche de dormir la nuit et j'ai beau prendre des cachets çà part pas. Pauvres clients qui vont venir faire leurs courses demain, vous allez dégustez... mon petit doigt me dit que je vais être en mode zombie automatique.

Edit 2 : effectivement, le réveil (8h30) est très mal passé... quand je pense que j'ai toute une journée à tenir... Allez, je m'enfile vite fait mes céréales vanille et straciatella (trop trop bon!!!!), mon verre de jus d'orange et surtout minimum 2 cafés extras fort et je file au taf.

Edit 3 : j'ai fais un rêve (I have a dream... ) j'allais à un concert d'Edith Piaf. J'étais dans les loges, elle passe dans le couloir . Je hurle "Edith Piaf", elle revient et sans lui laisser le temps, je chante "La vie en rose" et elle me rejoint pour un duo qui semblait si réél... et je me suis levée avec le sourire en voyant le soleil, en repensant à mon rêve et au fait que je le retrouve ce soir ... comme quoi on peut être fatiguée érintée naze et de bonne humeur ^^ Belle journée à tous!!!

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

29 janvier 2009

Tant qu'il nous reste l'humour... Billet de fille, les mecs, vous attardez pas, c'est inutile....c'est Doctissimo façon Marie

Histoire de pilule à s'arracher les poils, les cheveux, le crâne et tout le reste!!!

Alors, tout commence il y a six mois quand je décide d'utiliser un contraceptif oral, parce que voilà, relation sérieuse qui se profile à l'horizon, un chériii dont je suis amoureuse et pas envie de voir un bout de chou sortir de mon ventre un beau matin (oh, çà va, pas besoin de m'expliquer comment on fait les bébés ^^)... autant de raisons valables pour retourner à la traditionnelle pilule du gygy.

Faut préciser que j'en prenais plus depuis.... ouh...au moins mes 17 ans... (hein, hein, incroyable, et pas de bébés!!!! ^^ mais bon capotes à chaque fois...y a mieux quand même ^^ et de la chance aussi parce que, hein, on sait tous qu'y a quand même un risque, aussi infime soit-il!)  et donc j'étais pas franchement pressée d'y retourner... mais voilà Il est entré dans ma vie, et rien que çà, çà mérite bien quelque compromis... Surtout que c'est pour notre bien être à tous : le nôtre d'abord, mais aussi le vôtre ... imaginez des mômes qui nous ressemblent, oulala, changez vite de planète ^o^

J'ai d'abord commencé par retarder l'échéance un maximum avant d'écouter dame raison et d'en demander une à mon médecin traitant qui m'a prescrit une pillule générique micro dosée dont je me souviens plus du nom et que j'ai très bien supporté. Contrairement à la Diane 35 (consultez mon blog, février 2008, si je me souviens bien...à l'époque, c'était pour virer mes spots revival 13 ans) qui m'avait détraqué (prise de poids impressionnante en un temps record, maux de tête, dans la poitrine....bref le boxon)

Quand même foutu métier, celui d'être une nana 24h sur 24. On est tout le temps en dérèglement hormonal : du premier jour où on est réglée jusqu'à la ménopause, suivant les évolutions de la lune, de notre ragnagnas....grrr

Puis gygy 1 me prescrit Cycléade 20. Je l'ai prise pendant 3 mois et j'en étais très satisfaite. Pas la moindre prise de poids, pas de fringale, pas de douleurs dans les jambes, les seins ou à la tête. Les lentilles que je supporte très bien (la Diane, par ex, je pouvais plus les porter tellement c'était insuportable!). SAUF un petit détail qui vaut son pesant d'emmerdes et de complexes.

Je suis pas spécialement poilue comme nana, et pour ceux qui font de la résistance, je dégomme à grands coups de chalumeau ^^. Sérieusement, l'épilation, la traque au poil quoi, c'est toutes les 3 semaines pour le maillot, tous les jours pour les aisselles et une fois par semaine pour les gambettes parce que j'ai pris cette foutue habitude de me raser au lieu de m'épiler à la cire. Et entre nous, revenir à un mode d'épilation "sain", c'est un peu la galère, çà signifierait devoir rester pendant des semaines le poil à l'affût avant de le voir enfin arraché, sans parler du renouvellement de l'opération au moins une dizaine de fois pour être utile.

Bon, ok, j'en rajoute un peu pour le côté caricatural du billet, je n'en reste pas moins une fille qui préfère se voir imberbe que yéti... et bien, croyez-le ou non, depuis l'arrivée de Cycléade 20 dans ma vie, je me suis lentement transformée en mec... rapport de cause à effet, on verra bien d'ici quelques mois puisque là, j'ai arrêté de la prendre, une chose est sûre, y a comme qui dirait un léger dérèglement hormonal.

Alors mon mec, mes copines, mes collègues à qui je montre mes bras (là où c'est le plus flagrant) ne voient rien d'exagéré et limitent m'incendient. ok, j'ai de la marge avant de ressembler aux copines italiennes aux poils drus (désolée, les coupines, pas de langue de bois ici) mais quand même.

Sérieux, en ce moment, je focalise sur mes avants-bras... j'ai des poils qui ont poussé et d'autres qui se sont démultipliés.. comme çà, sans raison. Et sans constater cette tendance sur le reste du corps qui lui, paraît fonctionner normalement. Par ailleurs, je constate une autre bizarerie qui me confirme que petit dérèglement il y a ... en temps normal, je m'épile à la pince  quelques poils indésirables au niveau des sourcils avec une fréquence de 4-5 mois et depuis quelques semaines, ben c'est passé d'un rythme raisonnable à du 4-5 jours. Si là vous continuez à me dire qu'il y a rien d'alarmant, je persiste à dire que dérèglement est passé par là.

Du coup, quand je suis allée chez Gygy 2, je lui en ai parlé. Il a approuvé ma théorie. A priori rien de bien grave, tout devrait vite rentrer dans l'ordre. Dixit le gygy. J'espère bien parce que jusqu'à aujourd'hui, jamais ô grand jamais, j'aurai pensé à m'épiler les avants bras, mais là, sérieux, je me pose la question. Et surtout, les filles, venez pas me dire que je pinaille. Pour nombre d'entre vous c'est pas excessif, perso, je persiste, c'est trop!!! Je pense pas être une fille superficielle, loin de là même, mais un minimum soignée et féminine et là, je le vis pas bien.

Donc, j'ai été mise à la Jasmine. Une pilule nouvelle génération.

Bon la curieuse que je suis est partie se renseigner sur Internet mais comme ce que j'ai commencé à lire ne m'a pas du tout rassuré, j'ai arrêté (entre les dangers de la pilulle Jasmine que certains dénoncent violemment, les habituels effets secondaires que certaines développeront et d'autres pas, j' ai eu le tournis). Pour éviter de me conditionner, j'ai volontairement arrêté mes recherches.

Y a qu'un moyen de savoir si c'est la bonne, si je la supporte, si elle me règlera les hormones comme il faut (parce que dixit la pharmacienne, c'est un des effets secondaires de la Cycléade, la pilosité qui s'amplifie étrangement), c'est de l'essayer.

Au départ, en écrivant cet article, je voulais lancer le débat et demander à celles qui l'utilisent et liraient ce blog de partager leurs témoignages avec nous, mais en fait, non, je veux pas. Je suis pas du genre à me laisser monter la tête mais le choix d'une pilule dans la vie d'une femme  est capital. Il faut que celle-ci lui colle le plus possible à la peau, à ses particularités et à ses attentes et la chose est loin d'être aisée. Certaines la trouvent direct, d'autres mettent des années à la trouver (çà marche pareil avec les mecs, vous me direz ^^) et au final on est les seules à savoir ce qui est bon pour nous, ou ne l'est pas.

Donc, j'ai choisi d'attendre et de voir comment tout ce "schmilblick" évolue dans mon petit être tout fragile ^^

N'empêche qu'on a bien rigolé ce soir quand une copine est passée me prendre et a vu traîner sur la table basse la plaquette avant de me lancer  "génial je vais pouvoir te refiler mes plaquettes". Je l'ai regardé inquiète. C'est une pilule qu'elle a pris maximum 15 jours parce qu'elle lui déclenchait de violents maux de tête. Oh ben cool!!!! On a explosz de rire, elle m'a regardé, l'air compatissante "mais t'inquiètes, çà veut pas dire que tu la supporteras pas, peut être que toi tu l'adoreras" Humm. Ok, ok.

C'est là qu'elle a sorti à son tour sa plaquette et là la situation est carrément devenue cocasse. Elle s'est mise à la Cycléade 20 (précision, on a le même toubib) et je lui ai expliqué que je l'ai très bien toléré. Elle m'a alors demandé pourquoi je l'ai arrêtée et j'ai répondu "parce qu'elle me rendait poilue" et là, j'ai vu ma puce se figer avant de partir toutes les deux  dans un fou rire... probablement nerveux. "Oh merde!!!'" A mon tour de lui dire "mais t'inquiètes, çà veut pas dire que tu la supporteras pas, peut être que toi tu l'adoreras". Là on a rigolé de plus belle.

L'essentiel c'est d'en rire. Hein, ma belle... rire jaune, mouarf,.... bon, on compare d'ici un mois???

EDIT : Je prends la pilulle depuis une semaine et je surveille tous les signes d'une éventuelle interaction entre ma petite personne et cet anti-bébé. Depuis quelques jours, j'ai du mal à dormir, vraiment beaucoup de mal à dormir. Je me réveille. Je ne me rendors pas. C'est très ennuyeux...

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [2]

28 janvier 2009

La vérité sur Bubulle...

Fin décembre, je lançais les faire-parts par dizaine (souvenez-vous : un petit sms rigolo au possible, un certain samedi après-midi...)

Bubulle venait de débarquer dans nos vies... Il était beau mais contrairement à ses parents, pas très vivant... limite un peu glauque.
On a commencé à s'inquiéter après sa première tentative de suicide... quand il a fait le mort à l'envers dans son bocal.
Et quelques jours (ok, trois!) après  son arrivée dans nos vie, paix à son âme, celle-ci, justement, s'est envolée et j'ai été prise d'une violente douleur en voyant son petit corps inanimé à la surface.

Et non j'allais pas tenter le bouche à bouche.. comme l'a demandé le vendeur de l'animalerie...qui affirmerait que certains l'auraient déjà fait...perso, j'imagine pas la scène, Mamzelle Marie ou miss maladresse, 60 kilos en train de faire un massage cardiaque à un petit poisson de maximum 3 grappes... au mieux, je lui perforai les branchies.

Bref, chéwiii est allé l'enterrer le 31 pendant que j'étais avec mon père et on s'est difficilement remis du choc mais heureusement, nos proches étaient là pour nous soutenir. Merci le parrain ^^

Mais on pense qu'il était  depuis longtemps dans son verre à cognac dans l'animalerie et qu'il était malade. Dans tous les cas, paix à son âme.

Comme on a horreur de rester sur un échec (?!!), on a repris des poissons. Rouges cette fois-ci et donc plus résistants. Ils sont tout beaux, rouges et brillants. Et surtout, ils ont l'air vivants. Et ils mangent, pas d'anorexie à l'horizon. Ouf. Limite, je me dis que je vais devoir surveiller leur ligne.

Vous n'avez pas reçu de faire-parts parce que le souvenir de leur grand frère était encore trop fort mais je suis ravie de vous annoncer leurs arrivées dans nos vies.

Donc, récapitulatif, les enfants vont bien, ils frétillent toute la journée, se font des bisous, se montrent réactifs et nous en sommes très fiers.
Promis, je publie prochainement une photo.


Edit du jeudi soir
La pilulle est parfois dure à avaler.... çà a beau être vos enfants, la chair de votre chair, y a des trucs qui passent pas. Perso, au régime des désillusions, je viens de réaliser que mes poissons font aussi "popo" (ne prononçons pas le mot qui commence par c****, vous êtes ici sur le blog d'une fille qui ne fait jamais ce genre de choses, voyons!). Y a des filaments qui pourrissent l'eau du bocal. Beurk!!! Mais bon, je suis leur mère, je ne me laisse pas intimider par ce genre de détails, je les aime tels qu'ils sont. N'empêche que c'était une révélation pour moi aujourd'hui.
Moi qui ai peur de me baigner dans l'eau (ouii, j'ai peur des poissons!!! véridique!!! rien que de les toucher çà me crispe... ok, le risque pour que çà m'arrive en pleine mer est infime... en général, c'est nous qui leur faisons peur, mais quand même... quand vous êtes au large, là où l'eau est tellement sombre qu'on n'y voit rien, moi je hurle si quelque chose me frôle et maintenant que je découvre le poteau rose (que eux aussi font des déjections...mignonne, naïve mais mignonne (avec la voix de Chaton) ) ben j'ai encore moins envie de tremper mon petit corps dans la mer...et en même temps, un voyage au bord de la mer c'est pas prévu pour dans l'immédiat.

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

La malade imaginaire ^^ et la cafetière épuisée

Je suis assez fière de moi, j'ai passé l'hiver plus ou moins bien...presque pas malade!!
(instant de réflexion)
Enfin, je passe deux trois maux de ventre suspects assimilables à des couteaux de ventre et une bronchite pas soignée qui me faisait tousser tel un fumeur avec déjà 30 ans de métier...
Mais là, j'ai mal à la gorge depuis ce soir... peut être une angine (cf. Anaïs)
Merde, je sais plus où il est mon paquet de clopes!!!

"Fume mon enfant, fume!!!"

A force de vivre à mes côtés, l'incident était obligatoire, moi consommatrice assidue, j'en exigeais plus que tu n'étais capable de m'en donner. Et aujourd'hui, tu t'éteins... en me foutant dans une sacrée mouise (qu'est ce que je vais faire de tes dosettes, hein??).

Je m'en doutais, l'autre jour, toi aussi, tu t'étais levée avec des douleurs  tenaces dans tes articulations de plastique, ce n'était que le préambule à ta prochaine disparition.

(fin du bad trip... la coke s'est enfin dissipée dans mon sang.)

Ma senseo a rendu l'âme. Le réservoir est carrément fendu. Faut dire que je ne l'ai pas ménagé ces deux dernières années... plusieurs dizaine de cafés par jour. Mais je trouve cette fin assez sordide car j'en ai toujours pris soin de ma machine. Jamais elle n'est tombée, régulièrement je lavais ses différentes parties à l'eau tiède. Au lieu de continuer à me faire du bon café, elle va rejoindre le cimetière des machines à café et je trouve çà triste. Comme l'homme, la vie de la machine ne vaut d'être vécue que si elle est utile à quelqu'un !

Excepté si quelqu'un a entendu parler d'un service après-vente gratuit pour machine hors garantie mais en très bon état... exception faite de la fente dans le réservoir qui laisse passer toute l'eau directement de la casserole au plan de travail... je vais me séparer de celle qui a partagé ma vie puis la nôtre !

Bordel, il est où mon rail.

"Drogue toi, mon enfant, drogue toi".

Edit : j'en connais certains qui vont me dire "Marie, Marie, si  un employeur passe par là"... ce à quoi je répondrai "s'il a pas le sens de l'humour et du troisième degré, je veux pas travailler avec lui, çà peut pas marcher entre lui et moi ^^". C'est comme lautre soir, à l'anniversaire d'une copine où j'étais un peu déjantée (perso, je me trouvais calme), on croyait que j'avais un petit coup de nez... oui, sûrement, en tournant au cola et au perrier toute la soirée...hum...ce qui fait peur, c'est que c'est mon état normal, hein. Qui est ce qui m'a dit "là c'est sûr, après la lecture de ce billet (celui où je parle de bubulle...paix à son âme..) tout le monde va croire que tu te drogues" avant de partir dans un fou rire?? ah ca y est, je me souviens, c'est celui qui aime mon côté nature, et qui me regarde avec cette tendresse qui me donne envie de me transcender sans cesse. Un certain mec que j'ai rencontré il y a neuf mois et qui m'a fait chaviré...avec son côté barré qui le rend unique!

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]

Message temporaire

Hum... ca fait quelques semaines que j'ai pas changé le lecteur deezer...
1) la flemme
2) la flemme de magouiller les codes htlm

Et ce soir, je retourne comme promis plus tôt dans l'aprem sur le blog. Je me décide à virer (enfin!!) les smileys des commentaires qui débordent ou perdent la tête (comprenez qui ne fonctionnent plus) et à mettre à jour mon lecteur avec mes musiques du moment.
La manip en elle même n'a rien de compliqué.
Pour les smileys, trois lignes à effacer sur plusieurs feuilles de style
Pour le lecteur deezer, encore plus simple, tu sélectionnes ta musique, tu changes les couleurs du lecteur, tu bricoles quoi et tu fais copier coller
ok, j'aurai pu le faire plus tôt... mais rappelez-vous : la flemme!!!

Les transfo faites, je passe à autre chose. Je surfe sur la toile, voit justement un article de Libé que je souhaite partager avec vous, retourne donc par ici puis par là et voiti pas que je vois que j'ai foutu un sacré bonxon sur la page d'accueil (ouf pas les autres), mais alors je vois pas comment.
J'ai pris cinq minutes pour relire les codes... rien ne semble clocher! Mes connaissances s'arrêtant là, j'en ai appelé à un ange bienveillant... d'ailleurs si elle passe par là.... et corrige la bavure, elle aura le droit de prendre  ma place en rajoutant un petit édit sur ce post... du moins, si le coeur lui en dit....

Voili voili.... alors on ne panique pas (là, je parle surtout pour moi!!!) tous les liens (que je devrais prochainement réactualiser... mais là aussi, excuse de la flemmingite aigue) sont préservés sur les autres pages.
Mon dieu, mon blog fait tout vide !!!!

Le mieux... c'est de plus toucher à l'ordi ce soir...

Posté par Mamz'elle Marie à une heure indécente...Commentaires [0]